Éditos

Dialogue anti-social

Dialogue social, discussion, négociation, consultation des organisations syndicales, le gouvernement utilise à dessein différents termes censés avoir la même signification, afin de convaincre l’opinion que c’est le caractère obtus des syndicats qui bloque toute évolution.
Or, la variété de ce lexique est bien loin de ce que devrait être un dialogue social digne de ce nom.
La façon dont se sont déroulées les phases d’élaboration des textes réformant le baccalauréat est, de ce point de vue, exemplaire. Trois jours avant l’examen des projets, le SNES-FSU a été invité à donner son appréciation sur des textes presque entièrement finalisés, ne laissant place qu’à des modifications marginales.
Le même scénario se déroule pour la Fonction publique où un « document de concertation » égrène des mesures déjà décidées pour dynamiter le statut des fonctionnaires, tout comme à la SNCF où la ministre des Transports clame qu’elle reçoit les syndicats pour acter l’ouverture à la concurrence et la fin du statut des cheminots !
On sait la volonté du président de la République d’aller vite. Il l’a réitéré dans une salle de classe lors de son interview du 12 avril.
Il faut donc couper court au dialogue, dans un pays qui est « un pays d’ordre » (sic !)...
Pour le SNES et la FSU, face à un tel déni de démocratie, la mobilisation de toutes et tous est impérative. Soyons en masse dans la rue les 19 avril et 3 mai pour l’éducation et le 22 mai pour la Fonction publique.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Congrès National 2018
    Dix mois après son élection, le nouveau gouvernement utilise le rejet du système politique traditionnel et spécule sur une opinion publique qui serait lasse des conservatismes. Il développe ainsi... Lire la suite (27 mars)
  • Tous en grève le 22 mars
    On sait la Cour des comptes acharnée depuis longtemps à ne pas s’en tenir au contrôle de la gestion des deniers publics mais à promouvoir les logiques libérales de concurrence et rentabilité.... Lire la suite (9 mars)
  • Salaires corrects exigés
    Investissement insuffisant dans le système éducatif, dégradation des conditions de travail et faiblesse de la rémunération… La campagne qu’a lancée le SNES-FSU avec sa fédération sur la question des... Lire la suite (16 février)
  • En grève le 6 et dans l’action dès le 1er
    Les attaques contre les personnels du second degré et leur professionnalité sont légions depuis l’arrivée du nouveau président : suppression de moyens dans un contexte d’augmentation du nombre d’élèves... Lire la suite (31 janvier)
  • En 2018, je lutte
    En cette rentrée, le SNES-FSU vous adresse tous ses vœux pour une année 2018 riche en joies sur le plan personnel et professionnel. Souhaitons également que la combativité soit au rendez-vous, que... Lire la suite (19 janvier)