Éditos

Dialogue sur ordonnances

Une cinquantaine de groupes de travail prévus sur le projet de loi réformant le code du travail, des audiences tous azimuts accordées aux organisations syndicales, des concertations prévues sur tous les sujets  : tel est le premier aspect de la méthode que les nouveaux interlocuteurs des organisations syndicales disent vouloir mettre en pratique. Mais qu’en sera-t-il une fois que les discussions porteront sur la mise en œuvre du noyau dur des réformes annoncées, par exemple si de profondes remises en cause des protections collectives et des droits les plus élémentaires des salariés sont décidées dans le cadre de ce qu’on annonce déjà comme une Loi Travail XXL  ?

La deuxième caractéristique de la méthode du nouveau pouvoir à l’œuvre depuis quelques jours est sa capacité à infléchir une politique tout en gardant un cap général qui ne le fait pas dévier de l’essentiel. C’est souvent habile, et nous en avons eu une illustration avec l’assouplissement de la réforme du collège sur laquelle les pages de cette US reviennent largement : les aménagements prévus au collège sont le fruit de la lutte impulsée par le SNES-FSU qui a mis en lumière le caractère bureaucratique et infaisable de cette réforme, mais ils ne remettent pas en cause l’autonomie qui est au cœur de ce même combat. Entendre ce qu’on veut bien entendre en quelque sorte... qu’en sera-t-il une fois passées les élections législatives, nul ne le sait. Ce qui est sûr en revanche, c’est que la responsabilité des syndicats, dans ce contexte, sera grande pour imposer des discussions sur les véritables préoccupations des personnels et non uniquement celles qu’imposerait l’agenda politique.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Passe-passe
    On savait le ministre de l’Éducation maître dans la communication mais, sur le budget, l’exercice était difficile et la crédibilité du discours vite perdue. Pourtant, Jean-Michel Blanquer avait... Lire la suite (22 septembre)
  • Du brutal
    Faire des cadeaux fiscaux aux entreprises et aux plus aisés, s’étonner qu’il n’y ait plus d’argent dans les caisses de l’État pour financer des projets puis feindre de constater que les réformes prévues... Lire la suite (29 août)
  • Reprendre haleine !
    L’exercice périlleux mais désormais habituel de déni des difficultés de la prochaine rentrée a battu son plein tout le printemps de la part des recteurs. Nul doute que le ministre, à la fin de l’été,... Lire la suite (29 juin)
  • Acharnement
    La recherche obsessionnelle de supposés gisements d’économies conduit la Cour des comptes à d’inquiétants rabâchages. Ainsi fin mai, la Cour a-t-elle sorti un rapport déplorant l’augmentation du nombre... Lire la suite (8 juin)
  • Vérité des prix
    Emmanuel Macron surjoue le modernisme tout en appliquant de vieilles recettes libérales, de son côté Jean-Michel Blanquer ne rate aucune occasion pour vanter l’école « du bon vieux temps » tout en... Lire la suite (18 mai)