Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Daniele Vicari (Italie)

"Diaz - Un crime d’Etat" Sortie en salles le 5 juin 2013

Juillet 2001. Sommet du G8. Pour éviter que ne se reproduisent les émeutes qui avaient eu lieu au sommet européen de Göteborg, le centre de Gênes est isolé et 15000 policiers et soldats sont chargés d’assurer l’ordre. Environ 300.000 altermondialistes s’y rendent pour organiser un contre sommet dont le mot d’ordre est "Un autre monde est possible".

Le 20 juillet, Carlo Giuliani est tué par un policier qui lui tire dessus à 4 mètres de distance. Le 22 juillet alors que les manifestants commencent à quitter Gênes, quelques 300 policiers envahissent l’école Diaz qui abritait le centre de convergence des médias alternatifs et se livrent à un véritable carnage sur les personnes qui y dormaient. C’est cette boucherie et ses suites à la caserne de police de Bolzaneto que le film de Daniele Vicari raconte.

A partir d’un événement mineur, le jet d’une bouteille sur une voiture de la police, qui servira à justifier l’assaut, le film développe une série de boucles. Seront ainsi suivis les parcours d’un vieux militant syndicaliste resté à Gênes pour rendre visite à un ami, d’un journaliste venu à Gênes sur un coup de tête, de policiers plus ou moins adeptes du tonfa, de militants associatifs et de participants au black bloc coincés dans l’école ou à l’extérieur. Cette structure narrative permet de mêler les divers points de vue tout en évitant le manichéisme.

Filmé par une caméra mobile, au plus près des corps meurtris, le film restitue la violence physique et morale qui s’abat sur les altermondialistes. Et c’est bien une conception de la liberté que défend le réalisateur face aux manipulations des médias, à l’impunité des policiers et à la petite lâcheté du passant anonyme qui laisse faire, paralysé par sa peur.

Un film à voir. Pour ne pas oublier.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Dawson City, le temps suspendu »
    C’est dans cette petite ville canadienne, à 500 kilomètres au sud du cercle polaire, que le conducteur d’une pelleteuse a mis au jour en 1978, lors de travaux pour un centre de loisirs, des boîtes... Lire la suite (2 août)
  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)