Actualité théâtrale

Jusqu’au 8 juin au Lucernaire

« Dieu habite Düsseldorf »

Interrogé par un jeune auteur sur le titre qu’il pouvait donner à sa pièce, un auteur confirmé lui conseillait puisqu’il n’y avait dans la pièce ni tambour ni trompette de l’intituler « Sans tambour ni trompette ». Et justement dans la pièce de Sébastien Thiéry il n’est question ni de Dieu ni de Düsseldorf ! Ses sketchs nous entraînent dans un univers où la dérision confine à l’absurde. Sur scène deux hommes sans nom ou peut-être Alain ? Interchangeables, inaptes, résignés à être classés au nombre des imbéciles, ils n’ont pas d’amis, mais voudraient bien en avoir, pas de sexe, mais on leur a dit que ce serait bien d’en avoir un. Il y a celui qui aime tant les chiffres que dans les comptes de la banque où il travaillait, il en rajoutait, mais « des tout petits » et il constate qu’on lui a beaucoup crié dessus et que « dans la banque les gros sont très moches avec les tout-petits ».

Théâtre : Dieu habite Dusseldorf

Des stoyaks tendus de plastique blanc permettent de cacher ou de révéler les personnages et de rendre la salle complice du délire qui se déploie sur la scène. Pour poursuivre dans le registre de l’absurde, une vidéo en fond de scène ponctue le passage d’un sketch à l’autre avec des bancs de poissons qui nagent puis finissent sans tête et en filets. Eric Verdin et Renaud Danner se renvoient la balle, imperturbables, débitant leur dialogue loufoque, sans queue ni tête avec conviction, inquiétants à force de paraître normaux dans cet océan d’absurdité. On rit beaucoup, on pense à Dubillard et pourtant ces deux-là ne nous enferment pas dans un délire loufoque. Ils nous parlent de notre pauvre condition d’humains jamais à la hauteur, ils nous renvoient avec un humour féroce à nos petites névroses, à nos petites angoisses et à celle de nos sociétés.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 21h

Théâtre du Lucernaire

53 rue Notre Dame des Champs, 75006 PARIS

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • "Portrait de Ludmilla en Nina Simone"
    « Portrait de Ludmilla en Nina Simone » est repris du 13 au 21 décembre au Théâtre des Abbesses 31, Rue des Abbesses 75018 Paris - 01 42 74 22 77 https://www.theatredelaville-paris.comLire la suite (11 décembre)
  • « Féministe pour homme »
    Noémie de Lattre n’a pas attendu l’affaire Weinstein et me-too pour parler des femmes et du féminisme dans ses pièces et dans son livre. Et sur ce sujet son spectacle, qui tient du théâtre, du cabaret... Lire la suite (6 décembre)
  • « Trois femmes (l’échappée) »
    Joëlle, tout juste diplômée « auxiliaire de vie », vient d’être embauchée comme gardienne de nuit par la fille de la vieille et très riche Madame Chevalier. Celle-ci en vieille dame acariâtre qui n’a... Lire la suite (3 décembre)
  • « Dark circus »
    Quel étrange cirque où l’acrobate tombe, où l’homme canon s’envole au-dessus de l’Afrique pour ne plus réapparaître, où le manche d’une guitare devient un dompteur que le lion s’empresse de dévorer et où le... Lire la suite (3 décembre)
  • « Féminines »
    Après Hors la loi, où elle s’attachait à l’histoire des femmes jugées pour avortement à Bobigny dont le procès avait ouvert la voie à la loi légalisant l’avortement, la jeune autrice et metteuse en scène... Lire la suite (2 décembre)