Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Une vie pour la liberté

“Dulcie September” de Jacqueline Derens

Dans une belle préface, Daniel Breuiller, maire d’Arcueil rappelle le rôle joué par de nombreux habitants de cette ville, et son prédécesseur le maire Marcel Trigon, dans le soutien apporté pendant des années à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud et plus spécifiquement à cette infatigable et courageuse militante des droits et libertés que fut Dulcie September, tragiquement assassinée le 29 mars 1988 devant le Bureau parisien de l’ANC dont elle était la représentante en France [1].

Hommage à Dulcie (J. Derens est derrière Nelson Mandela)

Notre collègue Jacqueline Derens, qui a bien connu et accompagné Dulcie September, et qui fut aussi une militante persévérante contre le racisme et l’apartheid dès les années 1970, nous propose un livre éclairant sur l’évolution de l’Afrique du Sud, avec les colonisations successives (hollandaises puis anglaises), les différentes luttes locales pour la justice et contre l’apartheid, les exactions de ce régime et ses soutiens internationaux dont la France qui n’a reconnu l’ANC qu’après 1981... la chute du régime et l’élection de Nelson Mandela en 1994, les évolutions difficiles de ce pays depuis, toujours en prise à de grandes inégalités sociales... Elle consacre simultanément une large place au combat et aux initiatives spécifiques de Dulcie September, qui fut obligée de quitter très jeune son pays après avoir été arrêtée, emprisonnée et interdite d’exercer son métier d’enseignante...
Philippe Laville

* Dulcie September, une vie pour la liberté, Jacqueline Dérens, 2013, Co-édition Non Lieu et Ville d’Arcueil (envoi sur commande et chèque de 15,15€ à Renapas, Centre Marius Sidobre, 26 rue Raspail 94110 Arcueil - Tel : 01 47 40 30 70)

Notes

[1A noter que cet assassinat ne fut pas plus élucidé que celui d’autres grands militants, comme Ben Barka, dont les conditions de l’enlèvement et la disparition ont inspiré le beau film “J’ai vu tuer Ben Barka”

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • Deux polars coréens
    Copieur ? « Séoul Copycat » est un titre explicite. Séoul est le lieu où se déroule la scène, copycat signifie que le tueur en série copie les crimes commis par d’autres. Ici, le tueur est un policier... Lire la suite (24 septembre)
  • « Le banquier de Daech », Pascal Canfin
    « Le banquier de Daesh », un titre qui définit bien le contenu. Comment Daesh réussit-il à trouver des sources de financement ? Quel rôle joue la Russie de Poutine dans les liens étranges que des États... Lire la suite (20 septembre)
  • « Moins 18° », Stefan Ahnhem
    L’Europe du Nord n’en finit pas de faire découvrir de nouveaux auteurs de polars souvent à la limite du thriller sans la mécanique du genre qui fait désespérer de l’écriture. Stefan Ahnhem est le... Lire la suite (19 septembre)
  • « Le disparu de Larvik », Jorn Lier Horst
    William Wisting est le personnage récurrent de Jorn Lier Horst, un auteur de polar, norvégien, reconnu dans le monde entier. Wisting vieillit. Sa femme est morte et il essaie d’avoir une vie... Lire la suite (27 août)
  • « Le mystère de la chambre bleue »
    « Le mystère de la chambre bleue », qui n’a rien à voir avec la jaune, est une enquête de Louis Fronsac, un héros récurrent de Jean d’Aillon. Un notaire, fils de notaire qui exerce son métier de détective... Lire la suite (26 août)