2de-1ère-Terminale

EAF : le ministère répond

A l’initiative du SNES-FSU, le CHSCTM a voté, à l’unanimité le 21 novembre 2016, un vœu concernant l’amélioration des conditions de travail des enseignants de Lettres faisant passer les épreuves (écrit et oral) de l’EAF. Le ministère a récemment répondu à cet avis, sur plusieurs points.

S’il confirme que l’organisation des épreuves revient aux rectorats, il fait plusieurs préconisations, qu’il sera utile de rappeler aux DEC, comme aux proviseurs des lycées centres d’examen :

  • La liste des candidats fournie à l’examinateur pour l’oral doit faire mention des candidats bénéficiant d’un tiers temps.
  • La DEC doit recommander aux proviseurs de prévoir un surveillant « de couloir » pour accompagner les candidats à leur salle et s’assurer du silence dans les couloirs.
  • Pour la sécurité des examinateurs, il est recommandé de les mettre deux par salle.
  • Pour les corrections d’écrit, le ministère ne s’engage pas fermement sur un nombre maximum mais préconise celui de 10 copies par jour ouvrable.
  • Il confirme le principe de non convocation des stagiaires, sauf « graves difficultés en terme de vivier », qu’il faudra donc demander au rectorat de préciser.

Cependant le ministère ne répond pas à la demande de ne pas convoquer pour les surveillances d’écrit les collègues qui doivent, pendant ce temps-là, préparer les interrogations orales (lecture des descriptifs, des textes, choix et rédaction des questions à poser aux candidats). Le SNES-FSU interrogera à nouveau le ministère sur ce point.

Avis du CHSCTM du 21 novembre 2016, avec réponse du ministère :

PDF - 108 ko

Autres articles de la rubrique 2de-1ère-Terminale