Actualités

EMC et éducation à la défense : Rompez ! Un jeu de rôle de mauvais goût

Le site de l’académie de Clermont-Ferrand a mis en ligne dans sa rubrique formation, pour l’EMC un diaporama (voir le document ci-dessous) proposant une séquence de 3e sur le thème de "La Défense" (en 3 heures), à destination des enseignants qui seraient "privés" d’interlocuteurs au sein de l’armée.
Il s’agit de mettre les élèves en activité (là est la nouveauté essentielle de l’EMC, par rapport à l’éducation civique...) en leur proposant un jeu de rôle d’un goût particulièrement douteux : "Diviser la classe en 5 groupes. Expliquer à chaque groupe qu’il constitue une ennemi impitoyable de la France et qu’il doit mener une attaque contre cette dernière en 2015. Question : comment allez-vous procéder ?"
La suite de la présentation consiste en une étude de cas qui n’est autre qu’un éloge (en 7 diapositives !) du VBCI : bien que "doté d’une grande puissance de feu..." il peut être "bien accepté par les populations locales" et pour finir "moins cher à l’achat, à l’entretien, et consomme moins".
Pratique, l’EMC, on fait d’une pierre quatre coups !
- de la pédagogie innovante,
- le travail de recrutement pour l’armée,
- du développement durable,
- et la promotion de l’industrie d’armement française.
Après la publication d’une bibliographie politiquement orientée et peu scientifique sur le site de l’académie de Créteil, après "l’affaire" des fusils d’assaut mis dans les mains d’enfants à Flastroff, on peut légitimement douter du bien-fondé d’une éducation à la défense inscrite dans les contenus d’enseignement par la loi et intégrée au "parcours de citoyenneté".
Cela dernier épisode vient conforter la position du Snes-FSU qui réclame à chaque refonte des programmes le retrait des items sur l’éducation à la défense.

Diaporama education à la défense

Autres articles de la rubrique Actualités