Le système d’éducation et de formation

École du socle : de l’Éducation nationale à l’archipel éducatif Projet de loi "École de la confiance"

Un nouveau réseau d’établissements inégalitaire se dessine.
Le gouvernement a soutenu l’adoption d’un amendement LREM, créant un « Établissement public local d’enseignement des savoirs fondamentaux ».
Si collectivités et recteur le souhaitent, les EPLESF regrouperont le collège et les écoles de son secteur de recrutement dans une école du socle. Tous les élèves pourront être regroupés dans le collège.

Économies et idéologie
Destiné aux zones rurales, mais pas exclusivement, en plus d’éloigner encore les services publics des citoyens, ce dispositif permettrait des économies d’échelle par les effets de seuil d’ouverture de classe dans le primaire et en remplaçant les directeurs d’école par un directeur-adjoint du primaire sous l’autorité du ­principal. C’est aussi la négation des qualifications et compétences professionnelles. Là où il y a besoin de coopération choisie entre les personnels, de progressivité des apprentissages et de renforcement de présence de professionnels, le ministre choisit une réforme idéologique et technocratique.

L’école des assignations
Les EPLESF complètent les projets déjà connus. Dans soixante quartiers prioritaires relevant de la politique de la ville naîtront à la rentrée 2019 des « cités éducatives » aux mains des « acteurs du territoire » (élus, associations, entreprises…) avec des projets « pensés et pilotés localement, selon les besoins de la population ». À l’opposé de l’échelle sociale et territoriale, la loi « confiance » créerait des EPLE-Internationaux pour les enfants d’expatriés et quelques happy few sélectionnés sur dossiers.
Des îlots d’entre-soi, une éducation du territoire contre l’Éducation nationale, l’adéquationnisme et l’abandon ripolinés en « ambition pour tous », c’est le projet éducatif réactionnaire et antisocial de ce gouvernement. Le SNES-FSU continue à combattre pour une école républicaine cherchant, dans un projet collectif, à rendre libres et égaux tous les élèves, par l’accès au savoir et au raisonnement critique.

Anne-Sophie Legrand, Grégory Frackowiak (US 786, mars 2019)

Autres articles de la rubrique Le système d’éducation et de formation

  • " Ecole de la confiance" : CA
    Le projet de loi "Ecolede de la confiance" prévoit de dessaisir le conseil d’administration de ses prérogatives. Alors que le projet de loi initial ne le prévoyait pas, par le surgissement d’un... Lire la suite (9 mars)
  • Projet de loi "Ecole de la confiance"
    Mise à jour : 21 mai 2019, texte adopté par le Sénat. Le projet de loi Blanquer pour une École le confiance est entré en discussion à l’Assemblée nationale le lundi 11 février et au Sénat le 14 mai 2019.... Lire la suite (11 février)
  • Un projet ambitieux pour l’Ecole
    Le SNES-FSU porte un projet ambitieux pour l’Ecole : la réussite de tous les élèves, au collège puis dans une des trois voies du lycée. Cet objectif nécessite d’améliorer les conditions d’enseignement... Lire la suite (Octobre 2014)