Année 2017-2018

Education prioritaire en lycée : une fin de non recevoir ? (Toulouse)

Le SNES-FSU avait interpellé à plusieurs reprise la rectrice sur la question des moyens censés accompagner les « lycées les plus fragiles ».

Les annonces au niveau ministériel renvoyant aux « dialogues de gestion » cette question, le SNES-FSU, en intersyndicale a renouvelé sa demande d’un groupe de travail sur le sujet : il est en effet difficile de voir affirmé au niveau national que les rectorats traitent de cette ventilation de moyens spécifiques au niveau académique, sans avoir localement de la lisibilité, c’est-à-dire de la transparence sur les critères qui président à des dotations adaptées en fonction de fragilités identifiées.

Le SNES académique poursuit son travail de revendication de clarification des principes de dotation. La réponse de la rectrice qui ressemble à un « circulez y a rien à voir ! » ne peut être acceptée : car justement nous voulons regarder... car partout il y a à voir !

Autres articles de la rubrique Année 2017-2018