Actualité théâtrale

Au Théâtre du Lucernaire - Paris

« Effroyables jardins » jusqu’au 24 janvier 2010

Enfant, je détestais les clowns... c’est ainsi que commence « Effroyables jardins » et l’on entend un adolescent exprimer la honte que lui inspirait son père instituteur lorsqu’il s’affublait d’un nez rouge et du costume de l’Auguste pour aller faire le clown dès qu’on le lui demandait, au point d’en délaisser la vie familiale. Un jour, son oncle lui raconte les circonstances qui, au cours de la guerre, ont conduit son père à cette « mission » de clown. Devenu adulte et haut fonctionnaire européen, cet homme tentera, en hommage à son père, d’assister sous le déguisement d’un clown, au procès à Bordeaux de Maurice Papon, l’ancien fonctionnaire de Vichy.
Adapté et mis en scène par Màrcia de Castro, le très beau texte de Michel Quint trouve ici son tempo, sa grandeur et sa force. Les trois temps - l’adolescent qui exprime son ressentiment contre ce père un peu extravagant, la révélation, l’hommage au père qui libère l’adulte de sa culpabilité d’adolescent qui jugeait sans savoir - sont bien marqués par un détail d’accessoire ou d’éclairage. André Salzet seul en scène nous conte cette histoire où l’on croit partir sur une histoire d’adolescent en crise contre son père, pour atterrir sur l’évocation de la guerre et de la Résistance, à travers les actions de héros discrets, qui ont fait des choix honnêtes, se sont comportés dignement et n’en ont tiré aucune gloire. Par quelques gestes, André Salzet arrive à incarner tous les personnages présents dans la partie de la révélation. Grâce au seul jeu de l’éclairage de son visage, on est au fond du trou avec le père et l’oncle du narrateur quand Bernd, le soldat allemand, leur parle. C’est une histoire forte de guerre, de peur, d’amour, où l’humour n’est pas absent, portée par un excellent comédien.
Micheline Rousselet

Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs, 75006 Paris
du mardi au samedi à 18h30, le dimanche à 15h. Relâches le 25 décembre, les 1er et 22 janvier
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes, mais sur
réservation impérative) : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr
- 

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La peau de l’eau »
    Un jour au pied du phare dont il est le gardien, August a découvert un canot. A son bord un homme mort et un bébé enveloppé dans un châle. Philomène la femme d’August, qui vient de faire une... Lire la suite (1er décembre)
  • « La vie est belle »
    En 1946, Franck Capra signait La vie est belle , une sorte de joli conte de Noël moderne, qui est toujours considéré comme un classique du cinéma américain. Stéphane Daurat, qui avait déjà adapté pour... Lire la suite (27 novembre)
  • « Le paradoxe amoureux »
    Philippe Honoré poursuit sa collaboration avec le metteur en scène Philippe Person, en adaptant l’essai de Pascal Bruckner, où celui-ci explore les multiples visages du sentiment amoureux, le désir,... Lire la suite (27 novembre)
  • « L’expérience de l’arbre »
    En 2008 le jeune acteur Simon Gauchet s’initie pendant un mois au Japon au théâtre Nô de l’école Kongo avec un maître, Tatsushige Udaka. À la fin de sa formation, alors qu’il doit repartir en France, il... Lire la suite (22 novembre)
  • « Nous pour un moment »
    Stéphane Braunschweig adapte pour la quatrième fois un texte du très inventif dramaturge norvégien Arne Lygre. Dans cette pièce se rencontrent, en six séquences assez brèves, une vingtaine de... Lire la suite (21 novembre)