Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film documentaire d’Aurélien Levèque (France)

"El Puesto" Sortie en salles le 29 août 2012

"El Puesto" a été tourné à l’Estancia Rolito, dans la région du sud de la Patagonie argentine, sur l’île de Terre de Feu, entre Rio Grande et Ushuaïa.

Cette immense propriété s’étend sur 17 000 hectares, découpés par 300 km de barrières en une vingtaine de champs principaux recouverts à 70% de forêts.

Au centre, le "Casco" est une sorte de hameau qui regroupe plusieurs baraquements (dortoir, garage…), le hangar de tonte des moutons et les habitations des personnes travaillant sur l’exploitation, dont celle des propriétaires, Annie, son mari Pepe et leurs deux enfants.

Au nord et au sud de l’estancia, s’élèvent en pleine forêt deux petites constructions sommaires en bois (les puestos) habitées chacune par un "peone" qui y passe en solitaire une grande partie de l’année.

Le travail de ces hommes consiste à surveiller les troupeaux, à éloigner les chiens errants et autres prédateurs, à s’assurer du bon état des barrières, à remédier à tout accident qui aurait pu survenir dans cette région ventée et pluvieuse.

"El Puesto" n’est pas un simple documentaire qui rendrait compte de la vie dans ces immenses régions, mais un documentaire avec personnage(s).

Celui que le film privilégie ici, dont il relate le déroulement des journées, se nomme Marin. On le voit s’acquitter de ses tâches avec application et précision.

Ici où le temps s’étire, chaque geste compte et l’existence minuscule et répétitive de cet homme devient, à sa façon, passionnante. Qu’on le distingue à peine quand il parcourt à cheval les étendues à perte de vue ou qu’on le surprenne dans l’intimité de ses activités domestiques, dans tous les cas, il est majestueux et demeure le maître de ces espaces, auxquels le format cinémascope donne encore plus d’ampleur.

Dans l’intimité de la cabane où il prépare ses repas, reçoit de temps à autre la visite de voisins ou celle de sa "patronne" avec qui il partage un verre de maté, la caméra le cerne de près, ne privilégiant parfois qu’une parcelle de son visage, un geste saisi dans le mouvement, une expression, un objet usuel.

Dans ses activités extérieures de proximité, le dépeçage d’un mouton, la manipulation d’un piège à castor, le dressage d’un poulain sauvage, la caméra le laisse plus libre et laisse voir la silhouette trapue ou le visage épanoui d’un homme satisfait de son sort qui aborde le problème de la solitude (et sans doute du célibat) avec une résignation joviale et beaucoup d’humour.

Le personnage est dans une totale harmonie, une sorte de familiarité sereine, avec les paysages qu’il contrôle, avec les éléments qu’il observe, les animaux qu’il dompte, capture, piège ou abat.

"El Puesto" est sans doute le dernier documentaire qui aura été filmé en "argentique" et en scope et c’est, de toute évidence, cette particularité technique qui donne à l’image une densité et une vibration qui sont à ajouter aux qualités de ce film superbe et, ici et là, un peu magique.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)