Actualité théâtrale

Au Théâtre de la Bastille

"Eloge du poil" création et jeu Jeanne Mordoj - mise en scène Pierre Meunier

Le public du Théâtre de la Bastille a rendez-vous jusqu’au 31 mai avec une femme à barbe pour un spectacle singulier, touche à tout, un peu fourre-tout dont on pourra toujours s’amuser à rechercher la finalité et la cohérence.
Jeanne Mordoj, le menton et les joues hérissés d’une barbe postiche, est une jongleuse ventriloque sans doute aussi danseuse. Elle lance avec adresse les pics à brochettes qui retenaient son opulente chevelure dans une cible représentant une paire de jambes nues, se sert aussi bien de ses doigts que de ses orteils pour remplir de coquillages blancs, par jets successifs, non sans une certaine cocasserie, la cuvette qu’elle porte sur sa tête. On la verra un peu plus tard faire glisser le long de son corps, par un jeu d’ondulations successives, un jaune d’œuf résistant qui finira par se crever pour engluer sa peau…
poilnews
On pourra voir dans son ensevelissement final le symbole pour le moins appuyé d’ un univers où la vie qui naît de la terre y retourne immanquablement.
Quelques idées émaillent ce spectacle court dont chacun des éléments ludiques qui le compose est étiré jusqu’à l’épuisement de ses ressources inventives, interdisant un rythme qu’on aurait aimé soutenu. Quelques regards espiègles en direction du public sont les bienvenus et un duo lyrique émanant de crânes articulés qu’on trouve d’abord savoureux se laisse vite gâcher par le dialogue bébête et éculé qui s’engage…
Où se situe l’habileté d’un tel spectacle pour que le public se montre si enthousiaste ? Ce n’est ni sa valeur poétique, ni sa portée philosophique, ni sa tendance trash, ni la précision de ses numéros. Il s’agit peut-être simplement d’une composition maligne qui rejoint l’air du temps et sait quoi faire pour s’attirer les sympathies d’un public friand de découvertes.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La valse d’Icare »
    Un musicien qui s’est perdu dans le succès se retrouve au chevet de son fils, plongé dans le coma, et se retourne sur les années qui viennent de s’écouler. Fuyant un père plongé dans ses maquettes... Lire la suite (14 décembre)
  • « Au café Maupassant »
    Quoi de mieux qu’une brasserie pour observer les hommes et les femmes, écouter leurs dialogues, percevoir leurs mesquineries, leurs désirs, leurs angoisses, surtout quand on le fait en compagnie de... Lire la suite (13 décembre)
  • « Granma, les trombones de La Havane »
    Cuba a fêté cette année le soixantième anniversaire de sa Révolution. Désormais, alors que Fidel Castro est mort, que reste-t-il des idéaux et de l’espoir que souleva et soulève encore cette révolution,... Lire la suite (12 décembre)
  • "Portrait de Ludmilla en Nina Simone"
    « Portrait de Ludmilla en Nina Simone » est repris du 13 au 21 décembre au Théâtre des Abbesses 31, Rue des Abbesses 75018 Paris - 01 42 74 22 77 https://www.theatredelaville-paris.comLire la suite (11 décembre)
  • « Féministe pour homme »
    Noémie de Lattre n’a pas attendu l’affaire Weinstein et me-too pour parler des femmes et du féminisme dans ses pièces et dans son livre. Et sur ce sujet son spectacle, qui tient du théâtre, du cabaret... Lire la suite (6 décembre)