Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

POLAR

 "Embrasse-moi, Judas" de W C Baer Un amour fou…sans passion !

Le début fait penser à un autre polar qui mêle le fantastique. Un homme se retrouve empoisonné et il a quelques heures pour trouver l’antidote… Ici, Will Christophe Baer dans « Embrasse-moi, Judas », part d’un homme retrouvé dans une baignoire baignant dans son sang et à qui on a enlevé un rein… Le trafic d’organes est à la mode. Mais ce n’est pas cette voie que suivra l’auteur. Phineas Poe – avec un nom pareil, le voyage était inscrit en 80 jours comme la référence au créateur du roman policier, Edgar Allan Poe – est un ancien flic. Là encore, des pistes s’ouvraient. De quoi les mêler pour dérouter le lecteur en construisant une sorte de labyrinthe autour de tous les thèmes du polar. Au lieu de cet enchevêtrement, une construction lisse autour d’un amour fou de quelqu’un qui ne l’est pas moins… L’autre protagoniste lui rendant quelques points. On s’ennuie dans un roman qui ne tient pas les promesses d’un début superbe.

Nicolas BENIES.

« Embrasse-moi, Judas », Will Christopher Baer, Folio/Policier.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • "La bête de miséricorde " de Fredric Brown
    Chaque époque redécouvre, par le biais d’une nouvelle traduction – une nouvelle trahison, une autre manière de lire le texte original – des romanciers d’un autre âge. C’est le cas pour les polars. Une... Lire la suite (Novembre 2011)
  • "Le jour d’avant" de Colin Harrison
    Questions éternelles : qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Pourquoi sommes-nous là où nous sommes ? Colin Harrison voudrait mettre du suspense, laisser le lecteur penser qu’il s’agit seulement d’un... Lire la suite (Novembre 2011)
  • Clotilde Vautier
    En 2003, la cinéaste Mariana Otero, dont la dernière oeuvre Entre nos mains est actuellement sur les écrans (voir notre article de présentation avec le calendrier des débats organisés avec la... Lire la suite (Novembre 2010)
  • "Autour du vieux port"
    "Rêver global, rimer local !" ainsi se conclut la postface du nouvel ouvrage de notre collègue Christian Gorelli, "Nouvelle adresse : Le Port" (La petite édition, 74 rue Belle-de-Mai, 13003... Lire la suite (Septembre 2010)
  • "Maldoror"
    Deux lourds rideaux de velours rouge, de chaque côté du plateau, encadrent un écran sur lequel sont projetées des vidéos en rapport à peine décalé avec le sujet de chacun des extraits de chants proposés.... Lire la suite (Juin 2010)