Éditos

En 2018, je lutte

En cette rentrée, le SNES-FSU vous adresse tous ses vœux pour une année 2018 riche en joies sur le plan personnel et professionnel. Souhaitons également que la combativité soit au rendez-vous, que l’espoir de faire évoluer notre société vers plus de solidarité, de justice et d’égalité renaisse.
Le gouvernement, lui, n’a pas tardé à se montrer sous son véritable jour et sa morgue n’a plus de limites. Que ce soit pour les salariés du privé comme du public, les retraités, les jeunes, les migrants, dure est la politique qu’il assène. Trop nombreux sont les cadeaux qu’il fait aux riches !
Dur avec les faibles, faible avec les puissants, déterminé à frapper vite et fort, le gouvernement accélère le rythme des réformes et tente de désamorcer la contestation.
Dans l’Éducation, le ministre sature l’espace médiatique, égrenant diverses mesures peu ou prou contestables, préparant surtout une réforme du lycée et de l’accès à l’enseignement supérieur lourde de conséquences pour les élèves et les personnels.
Si on ajoute à cela la préparation de la rentrée marquée par la raréfaction des moyens, cela fait beaucoup !
Avec le SNES-FSU, défendons nos métiers, agissons pour nos élèves !

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Pouvoir de choix
    Le mouvement des « gilets jaunes », avec toutes ses ambiguïtés, pointe néanmoins un malaise social grandissant, alimenté par les politiques menées ces dernières années et le discours qui les enrobe et... Lire la suite (24 novembre)
  • Se faire entendre
    Des collègues qui massivement dénoncent l’absence de soutien de leur hiérarchie face à la violence et aux incivilités, des chefs d’établissement envoyés en stage commando – pourquoi faire ? – et un... Lire la suite (10 novembre)
  • Assez !
    Ce message, de nombreux professeurs le répètent sur les réseaux sociaux, rendant ainsi visible le quotidien de beaucoup d’entre nous : les difficultés du métier, la violence et le silence de... Lire la suite (27 octobre)
  • L’arnaque
    Après une série d’attaques l’année dernière contre les fonctionnaires (gel des salaires, jour de carence...), après l’annonce récente des suppressions de postes dans l’Éducation nationale, l’exécutif... Lire la suite (12 octobre)
  • Passe-passe
    On savait le ministre de l’Éducation maître dans la communication mais, sur le budget, l’exercice était difficile et la crédibilité du discours vite perdue. Pourtant, Jean-Michel Blanquer avait... Lire la suite (22 septembre)