Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Augustin Legrand, Ronan Dénécé et Jean-Baptiste Legrand

"Enfants de Don Quichotte" sortie en salles le 22 octobre

Le droit au logement est garanti dans la charte des droits sociaux des Nations unies. Et ce n’est pas le président de la République actuellement en poste qui pourrait remettre en cause ce droit, lui qui, au cours de sa campagne, a annoncé haut et clair que deux années après son élection plus personne en France ne dormirait dans la rue. Nous y sommes presque…

C’est le 26 octobre 2006 qu’Augustin Legrand et Pascal Oumaklouf prennent la décision, comme simples citoyens, de vivre dans la rue, de la même façon que le font, en France, des milliers de sans-abris. Après avoir été délogés maintes fois et quelquefois de façon musclée par les forces de l’ordre, le campement élit domicile sur les bords du Canal St Martin qui fut, pendant plusieurs mois, le lieu d’une nouvelle résistance.

Le film, Enfants de Don Quichotte retrace l’historique de ce combat. L’ampleur et la médiatisation du mouvement ont inquiété les pouvoirs publics et touché les millions de français qui disent avoir peur de se retrouver un jour en situation de précarité. Les promesses de campagne n’ont pas été tenues et le plan Borloo qui était sensé proposer des solutions intéressantes au problème des sans-abris a fait long feu. Du logement social devait être construit massivement afin de fluidifier le système et de trouver une solution au remplacement des Centres d’hébergement de longue durée.

Au bout du compte, il n’y eut que très peu de logements mis en chantier et moins encore de solutions d’accueil pour les sortants des centres d’hébergement.

La sortie du film Enfants de Don Quichotte permettra peut-être de remettre sur le devant de la scène ce problème passé aux oubliettes, sachant que les politiques ne s’intéressent à un sujet que quand il est dans l’actualité. Et il ne sera pas inutile de nous remémorer le déroulement du mouvement, les difficultés à le conduire, la nécessité de devoir avoir recours au sensationnel pour attirer l’attention – le plongeon dans la Seine d’Augustin Legrand avait permis de multiplier par trois ou quatre la fréquentation du site internet du mouvement.

De plus, s’il marche, le film permettra de renflouer les caisses de l’Association car il est prévu que tous les bénéfices lui seront reversés.

Enfants de Don Quichotte est un film bien fait, généreux et nécessaire.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Ma folle semaine avec Tess »
    Sam, onze ans passe ses vacances d’été avec sa famille, sur une idyllique île néerlandaise. Il a pris la décision de s’isoler plusieurs heures par jour pour s’habituer à une solitude dont il compte... Lire la suite (15 septembre)
  • « Trois jours et une vie »
    En 1999, au moment des fêtes de fin d’année, à Olloy, une bourgade des Ardennes belges, un enfant disparaît mystérieusement. Les soupçons se portent tour à tour sur plusieurs villageois et l’atmosphère... Lire la suite (15 septembre)
  • « Édith en chemin vers son rêve »
    A 83 ans, Édith Moore (Edie) est une femme qui, regardant en arrière, a soudain le sentiment d’avoir raté sa vie. Quand, à la mort de son mari, infirme depuis des décennies et auquel elle était toute... Lire la suite (14 septembre)
  • « Nous le peuple »
    Un groupe de taulards de Fleury-Mérogis, un autre regroupant des femmes d’un collectif de Villeneuve-Saint-Georges, un groupe de lycéens de 1ére ES de Sarcelles ont en commun le projet un peu fou... Lire la suite (14 septembre)
  • « Tu mérites un amour »
    Lila est folle amoureuse de Rémi, un garçon séduisant mais volage dont elle a découvert récemment l’infidélité. Elle est déterminée à défendre son amour en perdition et à éliminer sa rivale du moment. Elle... Lire la suite (9 septembre)