Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Xavier de Lauzanne (France)

"Enfants valises" Sortie en salles le 11 septembre 2013

Le terme "enfants valises" était à l’origine utilisé pour désigner les enfants des DOM-TOM envoyés en métropole.

Le film de Xavier de Lauzanne suit le parcours d’enfants immigrés récemment arrivés sur le territoire français essentiellement originaires du Maghreb et de l’Afrique sud-saharienne.

Ils ne sont pas à confondre avec les enfants d’immigrés nés en France de parents venus d’ailleurs.

Ces enfants, d’âges variables, sont accueillis dans des classes de FLER (Français Langue Écrite Renforcée), un dispositif lancé en 2004 dans le cadre de structures mises en place par le Ministère, vouées à l’accueil, la scolarisation, l’orientation de mineurs venus de l’étranger.

Les classes de FLER s’adressent à des adolescents francophones à l’oral mais pas à l’écrit, d’un niveau scolaire généralement faible.

L’objectif de ces classes est de prendre en compte la diversité des profils tout en s’efforçant d’élever les élèves au même niveau de réussite scolaire.

Pour certain de ces adolescents migrants ballottés d’un continent à l’autre, l’école représente un espoir de stabilisation et d’intégration.

La classe dans laquelle est intervenu Xavier de Lauzanne compte une grosse quinzaine d’élèves mais la lumière sera faite sur six ou sept d’entre eux qui se nomment Aboubacar, Dalel, Hamza ou Thierno…

Pour la professeure, la tâche sera difficile et il faudra à cette jeune femme passionnée par sa "mission" beaucoup de diplomatie et de calme pour amener certains enfants hostiles à découvrir et à s’intéresser à …Blaise Cendras.

Chacun des enfants a son histoire propre mais tous sont dans une situation critique (décès des parents, déracinement forcé de son pays d’origine, absence de famille directe). Les handicaps ne se situent pas seulement au niveau des carences linguistiques mais ils sont d’ordre social, économique, affectif.

Dalel, d’origine algérienne, a rejoint sa mère (femme de ménage) qui vivait déjà en France, avec ses deux sœurs. Elles sont quatre à se serrer dans un studio.

Aboubacar, né en Côte d’Ivoire, a perdu ses parents très jeune. Il a été éduqué à la violence des rues d’Abidjan.

Thierno est né en France mais il a passé ses années d’enfance en Guinée. Cette vie instable l’a fragilisé.

Hamza a grandi en Tunisie. Né en France, il y est revenu avec l’idée d’obtenir facilement des papiers. Il glisse de l’absentéisme vers la délinquance.

"Enfants valises" se découpe en plusieurs "chapitres" : "L’installation" des élèves dans la classe et l’adaptation à une structure de vie de groupe. Le combat du professeur contre une certaine pudeur qui empêche ces grands ados de s’exprimer et de se laisser découvrir aux yeux des autres. Son acharnement à les familiariser avec la poésie. La préparation d’un spectacle de fin d’année.

Il y a également, à la charge du professeur, le choix d’une orientation pour chacun en fin d’année, la recherche de stages, la difficulté à maintenir chaque élève dans son choix.

Xavier de Lauzanne ne pratique pas l’angélisme. Sa caméra observe les attitudes et réactions d’adolescents. Elle ne porte aucun jugement mais n’embellit pas.

La séquence finale au cours de laquelle il récolte les nouvelles des uns et des autres après

plusieurs années, est sans surprises. Certains auront réussi à passer les passerelles et à préparer après un BEP, un bac professionnel puis un BTS.

D’autres auront lâché prise et se seront laissés couler.

Un film à voir à tout prix si l’on veut en savoir plus sur l’immigration des adolescents.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)
  • « Trois étés »
    Chaque année, Edgar et Marta qui appartiennent à la classe de la finance du Brésil organisent une grande fête dans la luxueuse résidence d’été qu’ils possèdent près de Rio de Janeiro. La réception est... Lire la suite (9 mars)
  • « La bonne épouse »
    Paulette Van Der Beck est la directrice d’une institution pour jeunes filles dont l’enseignement se résume à faire d’elles de futures parfaites épouses et maîtresses de maison. Ce genre d’établissement... Lire la suite (9 mars)