Éditos

Enfin entendu ?

La presse change de ton. Il y a à peine quelques semaines toute opposition à J-M. Blanquer relevait du quasi blasphème. Le ministre était au faîte de sa gloire. Sa popularité déclinant, les articles critiques se multiplient, jusqu’au magazine Challenges peu habitué à dénoncer l’action gouvernementale qui titre : « Cauchemar des parents, lassitude des profs... La réforme du bac, terrain glissant pour Blanquer ».

Les élèves de Troisième et de Seconde (et leurs parents) se posent des questions cruciales : « La spécialité que j’ai choisie n’existe pas dans mon établissement ? Suis-je en droit d’exiger de la suivre dans un établissement voisin ? » Oui, répond le ministre, non disent des chefs d’établissement. Ou encore : « Si je m’abstiens de choisir les mathématiques l’an prochain, pourrais-je choisir l’option “mathématiques complémentaires” en Terminale ? » là pas de réponse, mais un gros mensonge sur la présence des mathématiques dans le tronc commun.

Visiblement, le ton change, comme le climat, dans les établissements. En alertant sur le climat, notamment le 15 mars, en agissant aux côtés des enseignants, les jeunes montrent qu’ils se soucient de leur avenir.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Beaucoup de bruit...
    Omniprésent dans les médias, ne ménageant pas sa peine pour faire la promotion de ses réformes, le ministre de l’Éducation nationale a une conception singulière du débat… Il choisit ses cibles avec... Lire la suite (9 février)
  • Roi du silence
    Le ministre de l’Éducation ne recule devant aucun paradoxe. Avec #pasdevague, les enseignants dénonçaient le manque de soutien de leur hiérarchie face aux violences. Jean-Michel Blanquer répondait par... Lire la suite (19 janvier)
  • Mensonges et mépris
    Selon le chef des députés LRM, Gilles le Gendre, l’exécutif et la majorité auraient été trop « intelligents » et trop « subtils » dans la mise en œuvre des mesures adoptées en faveur du pouvoir d’achat.... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Il est grand temps !
    La situation sociale, exceptionnelle et évolutive, impose une analyse et des mobilisations à la hauteur des enjeux. Le mouvement social que nous connaissons actuellement, parti de la contestation... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Pouvoir de choix
    Le mouvement des « gilets jaunes », avec toutes ses ambiguïtés, pointe néanmoins un malaise social grandissant, alimenté par les politiques menées ces dernières années et le discours qui les enrobe et... Lire la suite (Novembre 2018)