Communiqués

Enseignement moral et civique Injustice dans sa mise en œuvre en séries technologiques

Les programmes et horaires du nouvel « enseignement moral et civique » entrant en vigueur à la rentrée prochaine viennent seulement d’être publiés ce jeudi 25 juin.

Le MEN a choisi d’imposer l’EMC dès la rentrée 2015 au mépris de l’avis du Conseil supérieur de l’Éducation, en demandant, pour les séries technologiques, que les lycées puisent dans leur dotation globalisée pour le mettre en place. Cette dotation, inscrite dans les textes, permet aux élèves de suivre des enseignements dans des groupes à effectifs réduits, et le MEN refuse de l’abonder pour tenir compte de la création d’un nouvel enseignement.

Le SNES-FSU dénonce ce passage en force sans financement, qui prive les élèves des séries technologiques de conditions d’enseignement dont ils ont autant besoin que les élèves des séries générales, pour se préparer au baccalauréat et à la poursuite d’études. Il y a dans cette décision une rupture d’égalité profondément injuste.

Enfin, la publication tardive des textes, horaires et programmes, alors que les heures et les classes sont déjà réparties entre les enseignants dans la plupart des lycées, désorganise de manière inacceptable la préparation de la rentrée.

Le SNES-FSU exige que soit financée la mise en place de l’EMC dans les séries technologiques, et que ce nouvel enseignement ne s’applique qu’à la rentrée 2016, de façon à donner le temps aux enseignants de s’approprier les programmes.

Autres articles de la rubrique Communiqués

Dans la rubrique Enseignement moral et civique (EMC)