Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Avi Mograbi (Israël – France)

"Entre les frontières" Sortie en salles le 11 janvier 2017

Avi Mograbi, cinéaste et vidéaste israélien et Chen Alon, metteur en scène de théâtre et maître de conférence à l’Université de Tel-Aviv sont allés à la rencontre de demandeurs d’asile africains que l’état d’Israël tient pour indésirables et que contraint d’accueillir, il retient dans des conditions quasi carcérales en plein désert de Néguev.

Si les habitants du camp bénéficient de quelques libertés qui les fait échapper à l’état de prisonniers entre quatre murs, ils doivent respecter un certain nombre de règles avec entre autres, un appel qui se répète trois fois par jour et qui leur interdit, du coup, d’avoir une activité professionnelle.

Par le biais d’un atelier inspiré du "Théâtre de l’opprimé", les participants interrogent le statut de réfugié.

Pourquoi Israël, terre de réfugiés, refuse-t-elle de considérer le sort de ces exilés que les guerres et les persécutions ont jetés sur les routes ?

Quel est l’élément déclencheur qui a poussé ces hommes et ces femmes à abandonner un jour tout ce qu’ils possédaient pour plonger dans l’inconnu et trouver refuge dans des pays qui leur sont hostiles.

L’Atelier Théâtre de Chen Alon auquel se sont joints des israéliens, peut-il créer un pont entre les hommes des deux communautés, pour qu’ils échangent et se rapprochent.

Cinéma : Entre les frontières

Quel présent et quel avenir pour ces hommes pris en étau entre l’impossibilité de retourner dans leur pays et le refus des pays où ils ont atterri par quel choix ou quel hasard, qui acceptent leur présence par obligation, mais qui ne leur propose que la solution d’un emprisonnement déguisé ou des conditions de vie telles qu’elles éprouvent en même temps que leur dignité d’être humain, l’espoir de la moindre perspective ?

Les séances d’atelier-théâtre peuvent apparaître comme une échappatoire dérisoire mais, dans le contexte de cette absence totale de perspective, ne reste-t-il plus pour ces hommes qu’à se réfugier dans un présent immédiat ?

La justification de cet atelier apparaît lorsque l’on sait que les séances de travail auront débouché sur la réalisation d’un spectacle que la troupe s’apprête à jouer dans un certain nombre de villes du pays.

Ces représentations sont une reconnaissance de l’existence de ses hommes mais également la preuve qu’une démarche militante est accessible même dans des cas extrêmes.

" Entre les frontières " se découpe en deux parties. Dans la première partie, des demandeurs d’asile racontent et se racontent et il ressort de leurs témoignages l’état de précarité dans lequel ils sont plongés et ce fatalisme, cette résignation qui sont peut-être leur seul recours pour survivre.

La seconde partie qui rend compte du déroulement des séances de théâtre pourrait également se redécouper en deux sous-parties : celle où les participants ne sont que des exilés et celle où de jeunes israéliens se sont joints au groupe.

Un film fort sur l’état du monde.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Laissez bronzer les cadavres »
    Au bord de la Méditerranée, en plein été, sous un soleil de plomb. Pour cacher leur butin, deux cent cinquante kilos d’or en barre, fruit de l’attaque d’un fourgon, Rhino et ses comparses ont trouvé... Lire la suite (15 octobre)
  • « Bricks »
    La fabrication des briques espagnoles incarne la réussite puis la faillite économique d’un pays. La destruction d’un matériau symbolique sacrifié par la crise, par l’abandon de chantiers de... Lire la suite (15 octobre)
  • « The square »
    Christian est un homme divorcé qui aimerait consacrer plus de temps à ses deux jeunes enfants. Conservateur d’un musée destiné à exposer des œuvres d’art contemporain, il appartient à cette catégorie... Lire la suite (14 octobre)
  • « L’Assemblée »
    Le 31 mars 2016, place de la République à Paris, naît le mouvement « Nuit Debout ». Ce seront, au quotidien et pendant trois mois, des rassemblements pacifistes qui ne sont pas des manifestations de... Lire la suite (14 octobre)
  • « L’école buissonnière »
    Paul, une douzaine d’années, a toujours vécu entre les murs d’un orphelinat. Lorsqu’il est confié à Célestine, une dame de la campagne, sa vie va totalement changer. Célestine qui sert au château est... Lire la suite (11 octobre)