ST2S : les poursuites d’études en IFSI

Entretien entre le SNES-FSU et Stéphane Le Bouler, responsable de projet universitarisation des formations paramédicales et de maïeutique, MESRI. 15 novembre 2018

Entretien entre le SNES-FSU et Stéphane Le Bouler, responsable de projet universitarisation des formations paramédicales et de maïeutique, MESRI. 15 novembre 2018

Le SNES-FSU a rappelé une des objectifs de la série ST2S : être propédeutique à la formation infirmier comme à d’autres formations dans le secteur sanitaire et social. Il a fait part de son inquiétude sur le maintien du vivier ST2S de la formation supérieure que nous défendons et sur la place des formations préparatoires publiques qu’elles soient pré-bac ou post-bac qui permettaient l’accès à la formation pour certains élèves.

M. LE BOULER donne le cadrage et les enjeux :

  • IFSI inégrées à parcoursup en 2019 (2020 à la limite)
  • la possibilité de transformer une partie du concours en une sélection écrite ou orale a été étudiée au début de l’analyse du dossier, mais :
    • problème de phénomène discriminatoire de l’accès à la formation ; coût des concours mais aussi coût annexe (les préparations) inacceptable pour les familles.
    • le public recruté actuellement : une diversité enrichissante (dont 30% de ST2S) mais aussi un taux de redoublement important ( 20%) et un taux de fuite non négligeable (10%)
    • les parties prenantes (formations IFSI, représentants du personnel paramédical, directions) : plus préoccupées par le dispositif , pas forcément d’idées préconçues , la version « sélection par un entretien » est abandonnée
  • dès juillet 2018, les ministères mettent en avant des gardes fous : retrouver dans le recrutement de 2019 les profils, une formation sélective avec des adaptations si besoin (OUI SI) à 2 niveaux (léger, lourd), les remises à niveau sont aussi envisagées, pas de quotas (respect de la législation, recrutement positionné autour des universités ( 5 à 15 IFSI par université soit 323 IFSI sur le territoire) ; les regroupements sont en cours de finalisation et permettront de contrôler collectivement la mise en œuvre
  • les principaux acteurs en accord même si une minorité souhaiterait profiter de la réforme de l’accès à la formation pour changer de public.

Questions du SNES-FSU : les attendus commencent à être formulés, pour certains, cohérents avec le parcours de nos élèves, d’autres les excluent comme le niveau en mathématiques. Où en est-on actuellement ? Comment sera évalué la nouvelle procédure de recrutement ?

M. LE BOULER  : Les attendus de la formation se sont construits autour de 2 filières proches dont celles des formations sociales ( maintenant de leur côté un entretien). Il y en aura 5 : l’intérêt pour les questions sanitaires et sociales, les qualités humaines et les capacités relationnelles, les compétences organisationnelles et comportementales, les compétences en matière d’expression orale et écrite et les mathématiques, regroupés avec des aptitudes à la démarche scientifique, seront axés sur la maîtrise des bases de l’arithmétique. Les critères généraux sont aussi introduits. Le barème sera laissé à la main des IFSI comme pour les filières STS ou IUT. Un suivi national sera effectué ( profils, boursiers lycéens, bacs technologiques et professionnels, formation continue, reconversion...). Voir document ci dessous.

SNES-FSU : Nous demanderons à avoir un retour de ce suivi. En ce qui concerne les adaptations « OUI SI », les lycées sont en capacité de proposer ces formations. Les collègues du secteur public font savoir qu’ils n’ont pas été informés à temps pour construire au regard du nouveau recrutement des aménagements réfléchis. C’est regrettable car ils possèdent toute l’expertise pour construire la cohérence des parcours et c’est sur quoi ils souhaitent s’atteler aujourd’hui. Quel soutien est proposé ?

M. LE BOULER : Toutes les préparations ( privées ou publiques) seront reconnues dans la procédure de recrutement ( attestation à télécharger confirmant inscription dans la formation et assiduité – avec anonymat ). Les recteurs et les secrétariats généraux ont soulignés la diversité des moyens alloués sur le territoire. La réforme du lycée impactera les dotations mais une partie sera conservée pour le dispositif « OUI SI ». Des préparations intégrées en IFSI et des réaménagements de parcours dans la formation infirmier (retrait de quelques UE au premier semestre et rattrapage dans les 3 années ou plus) constitueront les OUI SI lourd.

Il faut investir les adaptations et développer des relations plus étroites entre les acteurs (lycées compris). Des conventions sont à engager.

Les classes passerelles ( « NON en Attente » ) seront peut-être envisagée pour 2020 avec les résultats du recrutement de 2019.

SNES-FSU : quelles sont les prochaines échéances ?

M. LE BOULER : CNESER puis communication ( SIAO et 40 référents IFSI), fiche éduscol

Claudie Chalmin, Thierry Reygades
enseignements.technologiques@snes.edu

Tableau attendus et critères généraux

1. Intérêt pour les questions sanitaires et sociales
Connaissance dans le domaine sanitaire, médico-social et social- connaissance scolaire ( questions de santé publique, fonctionnement du système de soin, protection sociale)- connaissance pratique ( stage, expérience de volontariat, emploi dans le domaine sanitaire et social)
Connaissance du métier- connaissance scolaire (ST2S, ASSP/SAPAT/SPVL ou année de préparation ou études supérieures dans le champ de la santé)- connaissance pratique : stage de découverte d’initiative personnelle, travail saisonnier, service civique dans le champ de la santé...ou expérience professionnelle dans le champ de la santé
Sens de l’intérêt général- engagement associatif, politique, syndical- volontariat- implication dans le fonctionnement du lycée, de l’établissement d’enseignement supérieur, d’une collectivité ou de l’entreprise
2. Qualités humaines et capacités relationnelles
Aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture aux autres
Aptitude à collaborer et travailler en équipe ( expérience scolaire et expérience professionnelle ou bénévole en la matière)
Aptitude à échanger/communiquer avec autrui (pairs, hiérarchie...)
Capacité à communiquer : maîtrise des outils numériques
Capacité à communiquer : capacité à se documenter et à communiquer dans une langue étrangère
3. compétences en matière d’expression orale et écrite
Qualité et correction de la langue, compétence argumentative, capacité de synthèse...
4. Aptitudes à la démarche scientifique et maîtrise des bases de l’arithmétique
Aptitude à rechercher, sélectionner, organiser et restituer de l’information scientifique
Aptitude à produire un raisonnement logique
Maîtrise des bases de l’arithmétique
5. Compétences organisationnelles et comportementales
Rigueur, méthode, assiduité
Capacité à s’organiser, à prioriser les tâches, autonomie dans le travail, créativité
Appréciation générale du dossier de candidature

Autres articles de la rubrique ST2S : les poursuites d’études en IFSI

  • Etudes en soins infirmiers :
    La suppression du concours d’entrée en Institut de formation en soins infirmiers a été annoncée le 16 juillet 2018, soit après que les jeunes se soient inscrits en classe de préparation à ce concours.... Lire la suite (Octobre 2018)