Actualité théâtrale

à la MC93 de Bobigny jusqu’au 7 décembre

"Espia a una mujer que se mata", d’après "Oncle Vania" Adaptation, mise en scène de l’argentin Daniel Veronese

Daniel Veronese ne doit pas être de ceux qui veillent jalousement à conserver les œuvres de référence dans leur forme originale et figée. Il s’empare d’"Oncle Vania" de Tchekhov, en garde la trame, certains pics dramatiques de la pièce et s’évade en greffant sur le texte son regard sur le monde et sur le théâtre.
Il réduit l’espace scénique à une pièce exiguë où sept personnages (ceux de la pièce) se frôlent, se menacent, se caressent, s’embrassent dans un foisonnement de dialogues qui se chevauchent et exacerbent des conversations à vif. Sorte de confusion maîtrisée, à la faveur de quoi on passe d’un continent à l’autre, d’un siècle à l’autre pour un éclairage contemporain de la pièce de Tchekhov.
Ce qui, par un phénomène d’accumulation dramatique, pourrait devenir confus est au contraire d’une pertinence rare et d’une limpidité étonnante. On rit, on est ému, on jubile face à un travail d’un tel culot et d’une telle intelligence. Et la densité dramatique de la pièce de Tchekhov est non seulement respectée mais elle y gagne en profondeur charnelle.
Au moment où, en Argentine et partout ailleurs le lien social est mis à mal, le travail de Daniel Véronese nous rappelle que Tchekhov était un visionnaire et que son théâtre est d’une terrible actualité.
Un spectacle revigorant conduit tambour battant par une troupe de comédiens magnifiques.
A voir absolument.
Francis Dubois

MC93
1, bd Lénine 93000 Bobigny
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 41 60 72 72 ou www.mc93.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « À deux heures du matin »
    Pourquoi cet homme n’a-t-il pas allumé son téléphone portable depuis trois jours, pourquoi a-t-il effacé son compte facebook pour le rouvrir peu après sous un autre nom, pourquoi n’a-t-il pas pris... Lire la suite (17 septembre)
  • « Danser à la Lughnasa »
    Un jeune homme se souvient de l’été 1936 dans la maison familiale isolée en Irlande où il vivait avec sa mère et ses quatre tantes. Michaël s’en souvient car il y eut cet été là le retour de son oncle,... Lire la suite (16 septembre)
  • « Les naufragés » suivi de « La fin de l’homme rouge »
    Après Ressusciter les morts , Emmanuel Meirieu s’attache à nouveau à adapter deux livres témoignages, Les naufragés, avec les clochards de Paris de Patrick Declerck et La fin de l’homme rouge de... Lire la suite (16 septembre)
  • Théâtre 14
    Les nouveaux directeurs du théâtre 14, Mathieu Touzé et Édouard Chapot, proposent aux abonnés et aux curieux, pendant la durée des travaux au théâtre qui vont durer jusqu’au 20 janvier, UN PARCOURS... Lire la suite (13 septembre)
  • « Tempête en juin »
    Ce sont les deux parties de Suite française que Virginie Lemoine et Stéphane Laporte ont adapté et mis en scène (Virginie Lemoine seule pour la seconde partie) dans ces deux spectacles. Irène... Lire la suite (13 septembre)