Actualité théâtrale

à la MC93 de Bobigny jusqu’au 7 décembre

"Espia a una mujer que se mata", d’après "Oncle Vania" Adaptation, mise en scène de l’argentin Daniel Veronese

Daniel Veronese ne doit pas être de ceux qui veillent jalousement à conserver les œuvres de référence dans leur forme originale et figée. Il s’empare d’"Oncle Vania" de Tchekhov, en garde la trame, certains pics dramatiques de la pièce et s’évade en greffant sur le texte son regard sur le monde et sur le théâtre.
Il réduit l’espace scénique à une pièce exiguë où sept personnages (ceux de la pièce) se frôlent, se menacent, se caressent, s’embrassent dans un foisonnement de dialogues qui se chevauchent et exacerbent des conversations à vif. Sorte de confusion maîtrisée, à la faveur de quoi on passe d’un continent à l’autre, d’un siècle à l’autre pour un éclairage contemporain de la pièce de Tchekhov.
Ce qui, par un phénomène d’accumulation dramatique, pourrait devenir confus est au contraire d’une pertinence rare et d’une limpidité étonnante. On rit, on est ému, on jubile face à un travail d’un tel culot et d’une telle intelligence. Et la densité dramatique de la pièce de Tchekhov est non seulement respectée mais elle y gagne en profondeur charnelle.
Au moment où, en Argentine et partout ailleurs le lien social est mis à mal, le travail de Daniel Véronese nous rappelle que Tchekhov était un visionnaire et que son théâtre est d’une terrible actualité.
Un spectacle revigorant conduit tambour battant par une troupe de comédiens magnifiques.
A voir absolument.
Francis Dubois

MC93
1, bd Lénine 93000 Bobigny
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 41 60 72 72 ou www.mc93.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Adishatz /Adieu »
    Jonathan Capdevielle apparaît seul sur scène et entonne à capella avec son timbre de haute-contre les tubes de Madonna ou, avec l’accent de Tarbes, des chansons de Francis Cabrel, des chants... Lire la suite (18 décembre)
  • A propos des "3 sœurs" et du théâtre à deux vitesses
    Les « Trois sœurs » qu’on peut voir encore jusqu’au 22 décembre à l’Odéon Théâtre de l’Europe a été diversement accueilli. Il y ceux qui ont encensé le spectacle (voir la critique de Micheline Rousselet,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)