Actualité théâtrale

à la MC93 de Bobigny jusqu’au 7 décembre

"Espia a una mujer que se mata", d’après "Oncle Vania" Adaptation, mise en scène de l’argentin Daniel Veronese

Daniel Veronese ne doit pas être de ceux qui veillent jalousement à conserver les œuvres de référence dans leur forme originale et figée. Il s’empare d’"Oncle Vania" de Tchekhov, en garde la trame, certains pics dramatiques de la pièce et s’évade en greffant sur le texte son regard sur le monde et sur le théâtre.
Il réduit l’espace scénique à une pièce exiguë où sept personnages (ceux de la pièce) se frôlent, se menacent, se caressent, s’embrassent dans un foisonnement de dialogues qui se chevauchent et exacerbent des conversations à vif. Sorte de confusion maîtrisée, à la faveur de quoi on passe d’un continent à l’autre, d’un siècle à l’autre pour un éclairage contemporain de la pièce de Tchekhov.
Ce qui, par un phénomène d’accumulation dramatique, pourrait devenir confus est au contraire d’une pertinence rare et d’une limpidité étonnante. On rit, on est ému, on jubile face à un travail d’un tel culot et d’une telle intelligence. Et la densité dramatique de la pièce de Tchekhov est non seulement respectée mais elle y gagne en profondeur charnelle.
Au moment où, en Argentine et partout ailleurs le lien social est mis à mal, le travail de Daniel Véronese nous rappelle que Tchekhov était un visionnaire et que son théâtre est d’une terrible actualité.
Un spectacle revigorant conduit tambour battant par une troupe de comédiens magnifiques.
A voir absolument.
Francis Dubois

MC93
1, bd Lénine 93000 Bobigny
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 41 60 72 72 ou www.mc93.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La putain du dessus » Une pièce d’Antonis Tsipianitis
    « La putain du dessus » d’Antonis Tsipianitis, une pièce qui connaît un très grand succès en Grèce, retrace le destin d’une femme née dans une petite ville industrielle du nord-ouest du pays. Jeune,... Lire la suite (21 octobre)
  • « Pièce en plastique »
    Dans cette pièce écrite en 2015, Marius von Mayenburg met en scène une famille, bien installée socialement, dont il excelle à montrer les rêves avortés, les contradictions, les frustrations et le mal... Lire la suite (20 octobre)
  • « Le poète aveugle »
    Jan Lauwers appartient à une génération d’artistes reconnus dans toute l’Europe, qui réinvente une écriture où se mêlent théâtre, musique, installation et danse. C’est la première fois qu’il est invité à La... Lire la suite (20 octobre)
  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)
  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)