Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Joaquim Pinto (Portugal)

"Et maintenant, rappelle-moi" Sortie en salles le 18 juin 2014

C’est dans les années 80 que Joaquim Pinto se révèle comme ingénieur du son. Il travaille en collaboration avec Manoel de Oliveira et Joào César Monteiro dont il produira en 1995 "La comédie de Dieu".
On retrouvera son nom au générique de "Loin" d’André Téchiné en 2001.
A l’époque il est déjà atteint à la fois du Sida et d’une hépatite C. Mais très vite, les maladies progressant, les tournages vont devenir trop éprouvants pour lui.
Il décide alors d’abandonner ses activités professionnelles cinématographiques et de partir avec son ami Nuno (qu’il épousera dès que le mariage gay est autorisé au Portugal) sur l’île de Santa Maria aux Açores.
photo Nono Leonel Là, il prend des cours d’agriculture et cultive la terre.
Mais l’échec consécutif de deux traitements contre le sida le contraint à revenir vivre au Portugal. Là, il s’installe à la campagne, cultive à nouveau, plante des arbres toujours accompagné de ses quatre chiens. Mais la maladie s’emballe et il entre dans un protocole de soins expérimentaux, très toxiques.

Alors que le pays lutte contre la crise économique, que les arbrisseaux qu’il plante sont confrontés à la grande sècheresse, la forêt portugaise lutte contre les incendies et lui contre la maladie qui l’affaiblit chaque jour un peu plus.

"Et maintenant, rappelle-moi" est un journal intime. Joaquim Pinto a choisi de le tenir en images et les digressions qui le rythment conviennent bien au rendu cinématographique de l’exercice.
Lyrisme et constats terre à terre, scènes de la vie quotidienne et emballements poétiques rendent à égalité la force indestructible et la fragilité chancelante de cet homme à bout de force mais jamais à bout d’espoir.

Un témoignage fort et émouvant.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Sergio et Sergei »
    1991. La guerre froide est terminée et l’URSS s’écroule. Sergei, un cosmonaute russe est resté coincé dans l’espace, oublié par les soviétiques qui ont d’autres chats à fouetter. A Cuba, grâce à une... Lire la suite (25 mars)
  • « Companeros »
    En 1973, l’Uruguay bascule dans la dictature. Des opposants politiques sont secrètement emprisonnés par le nouveau pouvoir militaire. Le film de Alvaro Brechner s’attache aux terribles conditions... Lire la suite (24 mars)
  • « C’est ça l’amour »
    Depuis que sa femme a quitté le domicile, Mario assure le quotidien domestique et s’occupe seul de ses deux filles, Fida, quatorze ans, qui lui reproche le départ de sa mère et Niki, dix-sept ans, en... Lire la suite (23 mars)
  • « Still Recording »
    En 2011, Saeed a vingt ans. Étudiant ingénieur, il quitte Damas pour Douma et pour participer à la révolution syrienne. Quelque temps plus tard, il est rejoint par son ami Milad, étudiant aux... Lire la suite (23 mars)
  • « Sunset »
    1913, Irisz Leiter revient à Budapest après avoir passé son enfance dans un orphelinat. Son retour a Budapest est motivé par le désir de travailler dans le magasin de chapeaux dont autrefois, ses... Lire la suite (19 mars)