Documentation

Etat des lieux à la rentrée 2017

Une reconnaissance du métier...

Référentiel de compétences professionnelles (2013), décret ORS (2014), Education aux médias et à l’information (2015), circulaire de missions (2017), nombreux sont les chantiers qui ont jalonné ces derniers mois avec pour objectif d’acter la spécificité du métier de professeur documentaliste, de reconnaître son rôle pédagogique, de faire une place à l’information-documentation.

…Difficile sur le terrain.

Force est de constater que malgré les discours et lesnouveaux textes, il existe toujours un fort décalage entre le cadre institutionnel et la réalité quotidienne dans les
établissements. Les chefs d’établissement refusent de reconnaître les heures d’enseignement assurées et par là même le décompte qui permettrait d’améliorer les
conditions de travail. L’EMI mise en place à la rentrée 2016 peine à trouver une existence concrète (absence d’intérêt de la part du chef d’établissement, problème
de coordination faute d’instructions claires). Quant à la réforme du collège, elle n’a pas offert de place ni aux professeurs documentalistes ni à l’enseignement de l’information-documentation (disparition des heures allouées à la formation des 6ème pour l’IRD en particulier). Les dispositifspédagogiques (EPI, AP), faute de moyens
alloués, sont un leurre et n’ont pas permis l’interdisciplinarité tant vantée. Ainsi, l’année écoulée a été marquée par une remise en cause de l’implication pédagogique des professeurs documentalistes au profit d’un simple accueil des élèves.

Et toujours des questions !

Comment mettre concrètement en place l’EMI ? Et quid du lycée ? Quelle place pour l’Information-­Documentation dans les évaluations (DNB, TPE) ? Comment éviter le
bricolage local et assurer à tous les élèves une formation à l’Information- Documentation ? Comment faire reconnaître ses heures d’enseignement ? Comment imposer sa spécificité au sein des établissements ? Comment assurer son métier face aux prescriptions contradictoires.

CE QUE PROPOSE LE SNES-­FSU

  1. ­Demande d’ouverture d’une réflexion sur des contenus spécifiques en Information-Documentation avec une progression de la 6ème à la Terminale
  2. EMI : fléchage des compétences et connaissances relevant de l’expertise du professeur documentaliste et des repères annuels
  3. ­ Du temps (des horaires dédiés à l’enseignement de l’Information-Documentation) et des moyens (recrutement à la hauteur des besoins)
  4. ­Demande de création d’une inspection spécifique avec des personnels issus de la discipline.

P.-S.

Pour contacter le groupe documentation, une adresse mel : documentalistes@snes.edu
Pour participer aux débats qui animent la profession, une liste de diffusion : snes-doc@snes.edu

Autres articles de la rubrique Documentation