Documentation

Etat des lieux à la rentrée 2019

Rentrée 2019 : une rentrée comme les autres !

Le mois de septembre - et la nouvelle année scolaire - débute à peine que les batailles sont d’ores et déjà à mener pour imposer le respect de nos missions face à des interlocuteurs qui ne semblent toujours méconnaître le métier de professeur documentaliste et ses spécificités : imposition de la gestion totale des manuels scolaires, emplois du temps qui font fi de nos obligations de service et de notre rôle pédagogique, refus du décompte des heures d’enseignement, imposition de tâches / missions supplémentaires sans discussion préalables ni rémunérations (dans le cadre de la mise en place du GAR, par exemple)…

En collège, toujours pas de prise en conscience de l’importance de former les élèves en Information-Documentation : l’EMI reste à la marge des enseignements et dans le meilleur des cas, il s’agit de bricolages locaux, remis en question à chaque rentrée…D’autre part, le déploiement de PIX à compter de cette rentrée ne peut que nous interpeller, une nouvelle fois, sur les moyens mis en oeuvre pour former les élèves et sur la place qui sera dédiée au professeur documentaliste.

En lycée, le nouvel enseignement Sciences Numériques et technologie (SNT), dispensé en 2nde, s’il apparait comme une opportunité pour obtenir enfin une reconnaissance de notre expertise et de notre rôle pédagogique, ne répond pourtant pas à la revendication, que porte le SNES-FSU, d’une formalisation de contenus en Information-Documentation, avec une progression des apprentissages de la 6° à la Terminale. De plus, si les professeurs documentalistes sont sollicités pour assurer tout ou une partie de cet enseignement, les questions liées au décompte des heures d’enseignement sont éclipsées…La vigilance s’impose car il ne faudrait pas, une fois de plus, que le professeur documentaliste soit une variable d’ajustement, qui plus est dans le contexte difficile de la mise en oeuvre de la réforme - très contestée - du lycée !

En ce début d’année, face à l’absence - persistante - de réponses satisfaisantes à nos questions et au refus d’ouvrir de réelles discussions sur nos revendications, une seule réponse : poursuivre la mobilisation !

Pour reprendre la main sur son métier et faire entendre sa voix, la mobilisation de toutes et tous est nécessaire !

Analyse et propositions pour le métier de professeur documentaliste et par l’Information -Documentation dans le Second degré : le supplément Professeur documentaliste (décembre 2017) et la fiche Documentation (octobre 2018)

P.-S.

Pour contacter le groupe documentation, une adresse mel : documentalistes@snes.edu
Pour participer aux débats qui animent la profession, une liste de diffusion : snes-doc@snes.edu

Autres articles de la rubrique Documentation