La défense des droits humains

Étiquetage obligatoire

L’U.E. vient de rendre obligatoire l’étiquetage des produits des colonies israélienne en territoire palestiniens. Ce faisant, l’U.E. ne fait qu’appliquer le droit international qui ne reconnaît à Israël que les frontières établies en 1967, que cela soit au Golan, en Cisjordanie ou à Jérusalem-Est.
Pour le Snes-FSU, il s’agit d’un premier pas qui va dans le bon sens : celui de considérer cette occupation comme illégale, et donc illégal le commerce de ce qu’elle produit.
Pour le Snes-FSU, cette décision valide aussi la campagne citoyenne Boycott-Désinvestissement-Sanction, mené par le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens.

Autres articles de la rubrique La défense des droits humains

  • Aide aux migrants : indignation : grève des associations
    Elles sont une vingtaine d’associations à dénoncer une situation dramatique notamment dans le Nord-Est de Paris où les personnes vivent dans des « conditions sanitaires déplorables, privées d’accès à... Lire la suite (22 mai)
  • Violences policières : mais que fait la justice ?
    Cafouillages et conflits d’intérêts, l’affaire Legay ne cesse de rebondir. Le 16 mars, Geneviève Legay, militante d’ATTAC bien connue à Nice, a été gravement blessée lors d’une charge de CRS.... Lire la suite (9 mai)
  • Mettre la profession sous contrôle
    Réserve ? Notre ministre entend introduire dans le code de l’éducation, via l’article de la loi sur "l’École de la confiance" la notion d’exemplarité, qui renvoie, sans la nommer, à l’obligation de... Lire la suite (17 avril)
  • Enfance : dans les limbes
    La loi Schiappa sur la protection de l’enfance fait l’unanimité... contre elle. Fait rarissime dans un domaine où tous les acteurs œuvrent généralement dans un but commun, les associations dénoncent... Lire la suite (Septembre 2018)
  • Migrants : Droits maritimes bafoués
    L’été s’est encore révélé meurtrier en Méditerranée. Les États européens n’appliquent toujours pas les droits maritimes essentiels et refusent les naufragés secourus. Ces derniers, des enfants en bas âge,... Lire la suite (Septembre 2018)