Année 2016-2017

Evaluation des TPE : surprenantes consignes de fermeté de l’inspection sur la fraude (Grenoble)

Dans un document adressé aux établissements, les IPR demandent aux collègues de ne pas transmettre les fraudes pour instruction à la commission disciplinaire du rectorat, mais de les gérer en interne.

« Utiliser le travail d’autrui sans en faire citation explicite est répréhensible. Le recteur est ferme sur ce point : les plagiats représentent une fraude punie par la loi. »

Le paragraphe de ce courrier du 3 novembre sur l’organisation des TPE émanant de l’inspection , traitant de la prévention des fraudes, commençait plutôt bien avec cette déclaration de fermeté du recteur. Il est vrai que c’est un problème qui se présente chaque année aux évaluateurs des TPE.

La suite est des plus surprenantes :

"... . Par conséquent, en cas de fraude et notamment de plagiat, il est de la responsabilité de l’examinateur et de la commission d’évaluation, de sanctionner le candidat par le biais de la notation. L’examinateur ayant mis en exergue ce plagiat devra être invité à consigner une véritable analyse étayée. Par conséquent, les dossiers relatifs à ces fraudes ne doivent pas être transmis à la commission disciplinaire pour instruction, au rectorat."

Chers collègues, soyons rassurés : le recteur est tellement ferme au sujet de la fraude dans les TPE qu’il ne veut même pas en entendre parler !

Autres articles de la rubrique Année 2016-2017