Evaluation des personnels

Evaluation des personnels : ultime agression

Le 7 mai 2012, lendemain de la défaite président Sarkozy, le premier ministre signait le décret modifiant en profondeur l’évaluation des personnels enseignants, CPE et Co-Psy (publication au journal officiel du 8 mai).

Alors que ce projet a été dénoncé par les personnels (manifestations des 15 décembre 2011 et 31 janvier 2012 avec signature massive de la pétition intersyndicale), alors qu’il a été contesté par l’ensemble des organisations syndicales représentant les personnels (rejet unanime au CTM du 16 mars dernier), alors que le président élu s’était engagé, pendant sa campagne, à abroger cette contre-réforme si elle était mise en œuvre, l’ex-gouvernement n’hésite pourtant pas à publier ce décret. Intolérable agression d’un gouvernement finissant qui, dans un baroud d’honneur montre une fois de plus sa piètre considération des personnels de l’Éducation Nationale.

Le SNES dans l’action

Immédiatement, le SNES a pris contact avec l’ensemble des organisations syndicales et avec l’équipe du président élu. Les organisations syndicales ont unanimement dénoncé l’ultime provocation du gouvernement sortant. De son coté, le parti socialiste a, sans attendre, déclaré que ce décret serait abrogé dés la nomination du gouvernement.

Le SNES en prend acte et sera vigilant sur le retour à la version d’avant le 7 mai des décrets statutaires des certifiés, agrégés, CPE et Co-Psy.

Des améliorations revendiquées

Toutefois, le SNES considère depuis longtemps que les modalités actuelles d’évaluation des personnels enseignants, CPE et Co-Psy ne sont pas satisfaisantes : inspections trop rares souvent vécues comme des inspections sanction, absence de corps d’inspections spécifiques dans certaines disciplines (documentation, technologie collège, CPE…)... Pour le SNES, même si l’évaluation des personnels doit être améliorée, la spécificité de nos métiers nécessite une double évaluation administrative et pédagogique. La part de l’évaluation pédagogique doit y rester prépondérante et être pratiquée par les seuls spécialistes reconnus : les corps d’inspection. Ces évaluations doivent répondre à un double objectif : permettre avant tout aux collègues d’obtenir aide et conseil dans leur métier et améliorer le service public d’éducation.

Le SNES considère que des discussions doivent s’ouvrir sur ces bases.
 

Xavier MARAND

intercat@snes.edu

Autres articles de la rubrique Evaluation des personnels

  • Victoire syndicale
    Le 30 août 2012 a été publié au JORF le décret abrogeant le décret modifiant en profondeur l’évaluation des personnels enseignants, CPE et Co-Psy.Lire la suite (Septembre 2012)
  • Colloque sur l’évaluation des enseignants du second degré
    www.colloque-evaluation.net Le SNES-FSU, le SNEP-FSU, le SNUEP-FSU, le SNPI-FSU, le SNUPDEN-FSU et le SIA organisent le 5 JUIN prochain un colloque sur l’évaluation des... Lire la suite (Avril 2013)
  • Parcours chaotique
    Après le vote unanime défavorable du CTM sur les projets de décrets modifiant l’évaluation des personnels enseignants, CEP et Co-Psy, le SNES et la FSU ont tout mis en œuvre, de façon unitaire, pour... Lire la suite (Avril 2012)
  • CTM du 15 mars : compte rendu
    Toutes les organisations syndicales ayant des représentants au CTM, sauf le Sgen-CFDT, avaient décidé de ne pas siéger le 8 mars lors de la première convocation du CTM chargé de donner un avis sur le... Lire la suite (Mars 2012)
  • Actions face à la précipitation du ministère
    Dans la plus grande précipitation, le ministère entend soumettre au CTM du 8 mars le projet de décret modifiant l’évaluation des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation. À peine 8 jours... Lire la suite (Mars 2012)