Actualité théâtrale

Le 6 et 7 mai au Théâtre de l’Odéon, le 10 mai à l’Espace 1789 à Saint-Ouen, le 12 mai au Théâtre Rutebeuf de Clichy-la-Garenne, le 20 mai au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis

F(eux)

Depuis 2012 l’Odéon-Théâtre de l’Europe est inspirateur, protagoniste et maître d’œuvre d’un projet Adolescence et territoire(s) qui, sous la direction de metteurs en scène confirmés, fait travailler ensemble des adolescents des villes partenaires (Paris, Clichy, Saint-Denis et Saint-Ouen) pour écrire et produire un spectacle théâtral. Après Didier Ruiz en 2013, Jean Bellorini en 2014, Julie Deliquet en 2015, ce sont les comédiennes et dramaturges, Manon Thorel et Julie Lerat-Gersant (Compagnie La Piccola Familia) qui ont pris en main le projet. Avec dix-sept adolescents des villes concernées, elles ont interrogé la question du point de vue. Que pense chacun des protagonistes d’un événement, comment son point de vue s’accorde-t-il ou entre-t-il en conflit avec celui d’un autre ? L’aboutissement de ce travail collectif est F(eux).

Théâtre : F(eux)
F a commis un acte grave, F a disparu. Chacun de ceux qu’il a connus ou croisés raconte un moment de sa vie, la façon dont il l’a perçu, ses souvenirs avec lui, composant un portrait puzzle pour tenter de comprendre ce qui a bien pu se passer.
Outre la belle expérience que ce travail de création a dû être pour ces adolescents, dont certains suivent une option théâtre, mais pas tous, le résultat de ce travail est formidable. L’histoire qu’ils racontent tient le public en haleine comme une enquête et, sur scène, ils étonnent. On ne peut qu’être plein d’admiration pour le travail d’encadrement de Manon Thorel et Julie Lerat-Gersant. Tous ces jeunes ont une partition à jouer et ils la jouent avec une fraîcheur et une vivacité surprenantes. Certes quelques-uns ne placent pas encore très bien leur voix, mais ils vivent leur rôle passant avec fluidité de la gravité à l’humour et ils maintiennent la tension dramatique jusqu’au bout. Ils savent aussi chanter et danser ensembles avec talent. Quelle belle réussite pour ce projet que l’on souhaite voir perdurer !

Micheline Rousselet

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Nos éducations sentimentales »
    Dans L’éducation sentimentale, Flaubert faisait le portrait d’un jeune homme Frédéric qui arrivait à Paris prêt à se lancer à la conquête de la capitale. À la recherche d’une position sociale enviable,... Lire la suite (15 janvier)
  • « L’autobus »
    Ils sont neuf voyageurs dans un autobus dont le conducteur invisible semble avoir pris son indépendance, ne respectant ni les horaires ni le code de la route ni même le trajet, un voyage infernal... Lire la suite (12 janvier)
  • « Le souper »
    Le 6 juillet 1815 alors que la défaite de Napoléon est consommée, que les troupes coalisées sont dans Paris et que la révolte populaire gronde, Talleyrand, homme politique et diplomate à la carrière... Lire la suite (12 janvier)
  • « Le dernier jour d’un condamné »
    En 1829, Victor Hugo publie « Le dernier jour d’un condamné » , un réquisitoire politique pour l’abolition de la peine de mort. Le jeune metteur en scène Cedric Coppola et la comédienne Pauline Smile... Lire la suite (11 janvier)
  • « Un jour en octobre »
    Dans une petite ville de province une jeune fille, Catherine, vient d’accoucher en cachette. Lors de l’accouchement, son précepteur, l’abbé Jattefaux l’a entendue prononcer le nom du père, le... Lire la suite (9 janvier)