Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

Du 1° au 10 juillet

FESTIVAL DU FILM DE LA ROCHELLE

La 44ème édition du Festival international de films de La Rochelle se tiendra cette année du 1er au 10 juillet.

La section "Rétrospective" proposera l’intégrale des oeuvres de Jean Vigo et de Carl Theodor Dreyer avant sa reprise à la Cinémathèque française à l’automne. On sera particulièrement attentif à la présentation des courts-métrages.

Une exposition d’affiches et de photographies prises par Dreyer compléteront cet hommage qui culminera avec la projection le samedi 2 juillet à 22h15 de " La passion de Jeanne d’Arc " à l’Eglise St Sauveur accompagné par l’organiste Karol Mossakowski.

Pilier de l’âge d’or de la comédie italienne, Alberto Sordi sera également honoré avec 15 films réalisés par Luigi Zampa, Federico Fellini, Dino Risi. " Poussières d’étoiles " tourné par l’acteur avec Monica Vitti sera également projeté

Festival : film de la Rochelle

La Section "Hommage " honorera trois cinéastes très différents.

Alain Guiraudie dont l’intégrale des longs métrages sera complétée par deux moyens métrages " Du soleil pour les gueux " et " Ce vieux rêve qui bouge ".

Quatorze films de Barbet Schroeder tournés un peu partout à travers le monde avec acteurs célèbres professionnels (Bulle Ogier, Mimsy Farmer, Bruno Ganz, Gérard Depardieu) ou non (Jacques Vergez ou Amin Dada). La projection de " La vallée " le samedi 9 juillet à 14h15 sera suivie d’une visite commentée de la collection d’objets de Nouvelle-Guinée au Muséum d’histoire naturelle.

Frédérick Wiseman qui proposera ses portraits critiques de la société américaine de " Titicut Follies " à " In Jackson Heights " s’interessa également à deux institutions françaises : l’Opéra et la Comédie française. Son unique oeuvre de fiction "La dernière lettre", un extrait du roman de Vassili Grossman "Vie et Destin ", lue par Catherine Samie, complétera la sélection.

Après nous avoir permis de découvrir des cinéastes iraniennes, la section " Découvertes " qui porte bien son nom nous permettra d’aller cette année à la rencontre de six cinéastes turques en onze films. Quelques uns sont connus comme " Mustang" , " La tour du gué " ou "la boite de Pandore " mais un tiers des oeuvres programées sont inédites en France.

Le cinéma d’animation sera présent cette année sous la forme de documentaires animés.

Ce sera l’occasion de revoir " Valse avec Bachir ", l’émouvant "L’image manquante " ou " Persépolis" projeté en plein air à Mireuil le vendredi 8 juillet à 22h30.

Ce sera aussi l’occasion de (re)voir " La sociologue et l’ourson" film politique et ludique autour de la loi sur le mariage pour tous.

Anca Damian, réalisatrice roumaine présentera ses deux films " Le voyage de Monsieur Crulic " et " La montagne Magique".

La section " Ici et ailleurs" présentera quarante quatre films venus du monde entier en avant première.

"Moi, Daniel Blake " de Ken Loach, palme d’or du dernier Festival de Cannes fera l’ouverture du Festival et "Fuocoammare , par delà Lampedusa " de Gianfranco Rosi, Ours d’or de la dernière berlinale, sera projeté le mardi 5 juillet à 20 heures à la soirée CCAS-CMCAS.

"D’hier à aujourd’hui " revisite l’histoire du cinéma à l’occasion de rééditions ou restaurations.

Agnès Varda et Michel Legrand présenteront "Cléo de 5 à 7 " le dimanche 3 juillet à 17h15, Chantal Goya " Masculin Féminin " de Jean-Luc Godard et Gianfranco Rosi " Below sea level " où une ancienne base militaire devient le lieu de ralliement d’écorchés vifs ayant un jour, comme Jonas en son temps, choisi de fuir la société.

A ne pas rater sur grand écran " La chair et le sang " où le Moyen-âge vu par Paul Verhoeven, "Il était une fois dans l’Ouest " et " Little big man ".

A ne pas rater non plus l’étrange et beau film d’Herk Harvey " Carnival of souls", pour lequel le duo Invaders a créé une nouvelle bande son, le vendredi 8 juillet à 22h15 ; ni la projection de " Du Mali au Mississipi " le film que Martin Scorcese réalisa pour la série " The blues ", le 5 juillet à 20h à La Sirène, suivie d’un concert de blues avec C.W.Stoneking.

La nuit blanche, maintenant raccourcie, ne fait plus la clôture du festival.

Consacrée aux planètes interdites, elle proposera " La planète des vampires " de Mario Bava, matrice de " Alien " de Riddley Scott projeté en version director’s cut . Entre les deux, on verra " Ghosts of Mars" de John Carpenter, western hawkien avec Ice Cube et Pam Grier.

La soirée de clôture débutera le 10 juillet à 20h avec " Victoria " le nouveau film de Justine Triet et se terminera avec la projection de "Fargo " de Joel et Ethan Coen.

Comme chaque année le festival comportera son lot de frustrations et de choix cornéliens .

Comme chaque année les nombreux fidèles échangeront avis, conseils et recommandations dans les longues files d’attente.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

  • 11ème FESTIVAL DE THÉÂTRE IRANIEN EN EXIL
    L’association Art en exil, née du désir de faire connaître des réalisations d’artistes immigrées ou vivant en exil, toutes nationalités confondues, et qui tentent d’exprimer par leur art, leur désarroi,... Lire la suite (Septembre 2010)
  • Festival international du film de La Rochelle
    Attendue avec impatience, la 38ème édition du festival international du film de La Rochelle va encore être l’objet de déchirements et de choix douloureux. La section "Rétrospective" propose Greta... Lire la suite (Juillet 2010)
  • Festival de la Marionnette à Paris
    Le Festival de la Marionnette à Paris prend ses quartiers de printemps au Théâtre de la Cité Internationale. Il se composera de 22 parcours de spectacles, de 2 spectacles en extérieur, d’1... Lire la suite (Mai 2010)
  • Entretien avec Liliane Rovère
    Entretien avec Liliane Rovère, comédienne réalisatrice de "Modus Vivendi" présenté dans la compétition nationale au Festival de Clermont-Ferrand 2010. J’ai voulu savoir pourquoi Liliane Rovère,... Lire la suite (Mars 2010)
  • "Clermont Ferrand 2010"
    Alors que le Festival avait choisi d’honorer le Cinéma marocain, le préfet du Puy de Dôme expulsait Salima Boulhazar, orpheline marocaine de 18 ans, arrivée en France avec sa sœur jumelle il y a 5 ans... Lire la suite (Mars 2010)