Actualité théâtrale

Maison de la Poésie de Paris

"FESTIVAL PARIS EN TOUTES LETTRES" 5ème édition. Du 14 au 26 novembre 2014

Cinquante-quatre propositions seront proposées à La Maison de la Poésie ou en d’autres lieux pour découvrir la littérature portée par la scène, la voix, en musique, des lectures, concerts littéraires, performances, spectacles, bal littéraire vont se succéder tout au long de ces 9 jours que durera le festival.

Vendredi 14 novembre à 19 heures.

Olivier Adam et Julien Adam – Peine perdue

Avec la complicité de son frère Julien musicien au carrefour du jazz, du Folk et de l’indie rock, Olivier Adam a monté une lecture musicale autour de huit des vingt-trois voix qui composent le roman.

Vendredi 14 novembre à 20h –Centre culturel Suisse.

"A la recherche du temps perdu ". Le comédien Michel Volta a sélectionné trois passages du premier chapitre, " Combray ", pour faire entendre la prose proustienne dans sa continuité, sa durée et sa longueur réelles.

Théâtre : "Paris en toutes lettres"

Vendredi 14 novembre à 20h 30 – Centre Wallonie Bruxelles.

Luc Baba et Quentin Léonard – "Tu parles ".

Les humains parleraient encore 6000 langues de par le monde, 6000 façons d’approcher l’univers et le quotidien.

Homme de scène, Luc Baba est aussi écrivain. " Tu parles " est un appel, un cri d’alarme à partager

D’origine brésilienne, Quentin Léonard, artiste de variétés passé par le Rock, la Bossa, le Jazz l’accompagne.

Vendredi 14 novembre à 21 heures –Concert littéraire – Mathieu Boogaerts

" Je ne sais pas " répond Mathieu Boogaerts quand on l’interroge sur les raisons qui le poussent à écrire des chansons.

Par contre ce qu’il peut dévoiler, c’est comment une chanson se fabrique, comment les premiers mots se transforment en vers.

Cette fois, sur scène il propose un "concert expliqué".

Samedi 15 novembre à 14 heures –Musée Carnavalet- Lecture musicale. (entrée libre sur inscription : carnavalet.actionculturelle@paris.fr)

" Voyage autour des chambres d’écrivains " par Laure Urgin, conteuse.

Un voyage poétique, littéraire et musical autour des chambres d’écrivains présentes dans les collections du Musée Carnavalet, celles de Marcel Proust, d’Anna de Noailles et de Paul Léautaud.

Samedi 15 novembre à 15 heures –Lecture projection.

Eric Vuillard et Jacques Bonnaffé.

A partir du récit de la vie de Buffalo Bill, en commençant chaque chapitre par une photo d’archives, Eric Vuillard construit un texte où il interroge le destin du peuple indien, le massacre dont il a été victime, l’instrumentalisation de son histoire et la dimension mythique du personnage.

Lecture par l’auteur et par le comédien Jacques Bonnaffé.

Samedi 15 novembre à 16 heures – Sieste littéraire – Mairie du 4ème arrondissement.

La Maison de la Poésie invite Bastien Lallemant et quelques complices, musiciens et auteurs à inventer une sieste acoustique dans la salle des mariages du 4ème arrondissement.

Les artistes construisent ensemble un concert entremêlé de lecture.

Pour le public, il s’agit de s’allonger dans une demi-pénombre pendant une heure et de se laisser bercer.

Samedi 15 novembre à 16h 30 – Musée Carnavalet (Entrée libre sur inscription : canavalet.actionculturelle@paris.fr)

Tentative de résumer " A la recherche du temps perdu" en 1 heure.

Depuis plus de vingt ans, l’artiste Véronique Aubouy construit une œuvre à partir et autour du livre de Marcel Proust. Elle filme des personnes de tous horizons et toutes générations lisant " A la recherche du temps perdu" page après page dans un lieu de leur choix.

Dans sa tentative de résumé, elle livre sa perception intime et personnelle de l’œuvre de Proust.

Samedi 15 novembre à 17 heures –Conférence artistique.

La bibliothèque de Clémentine Mélois.

L’artiste en s’appuyant sur son ouvrage " Cent titres " propose sa première conférence de poésie. Elle nous présente sa bibliothèque personnelle qui compte quelques raretés de bibliophilie folle et des inédits manipulés.

La conférence sera accompagnée de projections, d’enregistrements audios et d’outils critiques plus

inattendus.

Samedi 15 novembre de 16h 30 à 19h 30 – Le BHV Marais" (36-38 rue de la Verrerie) Performance.

" Peep Show Poésie " Conception François Massut.

Le Collectif " Poésie is not dead " et "Les Souffleurs commandos poétiques" invitent à venir jouir de la poésie d’Eros, dans le cocon de la Rimbaumobile métamorphosée pour l’occasion en " Peep Show Poésie ".

Samedi 15 novembre à 19 heures –Bibliothèque M. Audoux (Entrée libre)

Soirée " Quinzaine littéraire " avec Norbert Czarny, Sophie Erhsam, Maurice Mourier et Hugo Pradelle. Animée par Maël Guesdon, écrivain.

Samedi 15 novembre à 20 h 30 –Lecture.

" Lettres à la femme d’à côté " Hommage à François Truffaut. Lecture par Laurent Lafitte.

A l’occasion du trentième anniversaire de la disparition de François Truffaut, la Maison de la Poésie a voulu saluer "L’homme qui aimait les livres".

Dimanche 16 novembre à 15h –Lecture musicale

" Lazare mon amour" –Sylvia Plath avec Gwenaëlle Aubry (texte et voix), Bastien Lallemant (guitare et chant) Théo Hakola (piano et chant) Maëva Le Berre (Viloncelle) et Léopoldine Hummel (voix).

Dimanche 16 novembre à 18 heures – Conférence artistique.

Étienne Klein – Anagrammes renversantes.

Le physicien Étienne Klein rencontre en 2009, le pianiste et compositeur Jacques Perry-Salkow. Ils se découvrent une passion commune pour les anagrammes.

Étienne Klein viendra expliquer et illustrer par l’exemple cette pratique poétique.

Lundi 17 novembre à 18 heures –Labo des histoires (Entrée libre sur inscription)

MasterClass avec Timothée de Fombelle.

Le Labo des histoires propose des ateliers d’écriture gratuits pour les jeunes de 9 à 25 ans.

Timothée de Fontelle, auteur de pièces de théâtre et de romans pour la jeunesse, les dirigera.

Lundi 17 novembre à 19 heures - Lecture musicale.

Serge Joncour et Florent Marchet – L’Écrivain national.

L’un écoute les albums de l’autre. L’autre lit les romans de l’un. Ils ne se connaissent pas mais c’est bien d’autres choses que Serge Joncour et Florent Marchet partagent.

Lundi 17 novembre à 20h 30 –Eglise St Merry.

" Le cantique des cantiques " - hommage à Mahmoud Darwich.

Spectacle conçu par Rodolphe Burger avec Rodolphe Burger (guitare et chant) Mehdi Haddad (oud) Julien Perraudeau (basse clavier) Yves Dormoy (électronique clarinette) Rayess Bek (chant) Ruth Rosenthal (chant). Invitée Rachida Brakni (chant)

Mise en miroir de deux textes proches et un double hommage à Darwich et, en sous-entendu à Bashung.

Lundi 17 novembre à 21 heures –Lecture projection.

" Robert Doisneau en toutes lettres " par François Morel et Eric Caravaca accompagnés par Bastien Lallemant.

Soirée conçue par Clémentine Deroudille.

Plus connu comme photographe, Robert Doisneau n’en a pas moins établi un rapport étroit avec le monde littéraire. Il a lui-même beaucoup écrit : des légendes pour ses photographies mais également des carnets de notes et un livre " A l’imparfait de l’objectif ".

Mardi 18 novembre à 15 heures –Musée Carnavalet (Entrée libre sur inscription : carnavalet.actionculturelleà@paris.fr)

" Sous le regard de Victor Hugo " Lecture face aux œuvres, par Laure Urgin, conteuse au Musée Carnavalet.

Victor Hugo n’a jamais cessé d’écrire Paris. Défenseur du patrimoine, témoins d’événements politiques majeurs, poète d’une ville dont il fait le théâtre de ses romans, l’auteur nous rappelle de "Toujours Paris s’écrie et gronde".

Mardi 18 novembre à 19 heures –Lecture rencontre.

Eugène Savitzkaya –Capolican.

L’enfant Capolican n’a pas de visage. L’enfant Capolican n’a pas de tête. L’écornifleur lui a tout pris.

"Capolican " est un long poème, un court roman, un conte fantastique.

Mardi 18 novembre à 20 heures –Concert littéraire

Klô Pelpag " L"Alchimie des monstres" .

Quand Klô Pelgag chante, les images s’animent, Inspirée par l’art visuel (Botero, Dali, Magritte), la littérature et le théâtre (Vian, Ionesco), le cinéma (André Forcier, Jean-Claude Lauzon) et la musique (Vigneault, Debussy, Brel, Zappa), l’artiste fait de ses chansons un paysage pour les non-voyants.

Mercredi 19 novembre à 19 heures –Lecture musicale.

Sylvain Prudhomme –Les Grands.

Accompagné par Malam Mané et Djon Motta du Super Mama Djombo.

Le Super Mama Djombo est né au milieu des années 1960 en Guinée-Bissau. Le groupe est aujourd’hui un référence de la musique africaine.

Dans " Les Grands ", Sylvain Prudhomme retrace l’histoire de ces musiciens et de leur pays avec délicatesse et un rare sens de l’âme humaine.

Mercredi 19 novembre à 19h 30 – Lecture et discussion – (Entrée libre dans la limite des places disponibles) Bibliothèque historique de la ville de Paris.

"Dissiper l’aura du nom propre : un historien au risque de la littérature " Patrick Boucheron.

Comment écrire, en historien, à l’ombre des grands noms ? Et comment se libérer de leurs sortilèges ?

Mercredi 19 novembre à 20 heures –Lecture musicale –

Olivia Rosenthal et Pierre Aviat " Mécanisme de vie en milieu hostile ".

Un récit d’apprentissage, un thriller métaphysique ou un manuel d’exorcisme. Comment esquiver les coups et, si possible, comment les rendre.

Cinq expériences où l’angoisse se mêle à la déroute la plus profonde.

Mercredi 19 novembre à 21 heures –Lecture musicale –

Eric Reinhardt - Feu ! Chatterton " L’amour et les forêts".

Une lectrice écrit à Eric Reinhardt une lettre passionnée à propos de son dernier roman. L’auteur propose à cette femme de la rencontrer.

Elle va se confier à lui, lui raconter l’extraordinaire pulsion de vie et de liberté qu’elle a ressentie au moment de rejoindre en pleine forêt un homme contacté par internet.

Jeudi 20 novembre à 10 h 30 – Rencontre professionnelle (Entrée libre sur inscription :

marie-christine.roux@lemotif.fr)

La rencontre est proposée par le MOTIF, observatoire du livre et de l’écrit en Île-de-France qui est un organisme mis en place pour renforcer le lien entre les professions du livre et proposer des politiques pertinentes adaptées aux évolutions dans le domaine.

Jeudi 20 novembre à 19 heures – Lecture Rencontre.

Gauz – "Debout-payé " Rencontre animée par Marguerite Beaux. Lecture par Kader Lassia Touré.

Dans ce premier roman qui fait l’objet d’un accueil enthousiaste, Gauz dresse le portrait d’immigrés africains engagés comme vigiles en France.

L’auteur a demandé à un ami africain de prêter sa voix à son texte.

Jeudi 20 novembre à 19 heures . Lecture Rencontre. Galerie du Jour-Agnès B. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

"Toujours l’aurore " –Photographies de Jean-François Spricigo – Lecture musicale par Edith Scob et Albin de la Simone.

Jeudi 20 novembre à 19h 30 – Rencontre – Maison d’art et d’histoire du judaïsme.

Soma Morgenstren – Lecture par Daniel Kenigsberg.

Rencontre animée par Alexis Lacroix avec Jacques Lajarrige, Victoria Lunzer-Talos, Stéphane Pesnel et Claudine Raboin.

Né aux premières heures de la guerre de 14, Soma Morgenstren a fait du judaïsme et des menaces qui pesaient sur lui, la matière de sa trilogie romanesque.

Jeudi 20 novembre à 20 heures –Lecture musicale –

Nivolas Rey et Mathieu Saïkaly – "Et vivre était sublime " Mise en scène Emmanuel Noblet.

Invitée : Agathe Bonitzer.

Depuis l’âge de seize ans, je mets dans une boite tous les textes dont je tombe amoureux : Rilke, Céline, Raymon Carver, Albert Cohen…

Mathieu Saïkaly , dès 6 ans a gardé dans sa guitare tous les disques dont il était tombé amoureux :Dylan, Sinatra, Gainsbourg, Elliott Smith….

Jeudi 20 novembre à 20h 30 –Concert littéraire – Centre Wallonie-Bruxelles.

Dick Annegarn : " L’orée de l’oraliture ".

Pour le Festival "Paris en Toutes lettres" Dick Annegarn viendra seul avec sa guitare pour nous faire entendre la littérature qu’il aime et celle qui traverse son répertoire sous le forme "Quinze lettres chantées".

Vendredi 21 novembre à 19 heures –Concert littéraire –

Brigitte Fontaine – "Le hommes préfèrent les hommes."

Brigitte Fontaine visite les dimensions de son époque en chevauchant depuis des décennies, les univers de l’underground et du Star System.

Vendredi 21 novembre à 19h 30 – Danse et lecture – Musée Picasso.

Pascal Rambert – " La ligne des corps"

Libido Sciendi, pièce de danse, suivie d’une lecture d’un texte inédit de Pascal Rambert.

A la question : quelle différence y-a-t-il entre l’art et l’érotisme ? la réponse de Picasso était simple et directe : Il n’y en pas.

En écho à cette pensée, Pascal Rambert dévoile le rapport érotique à la vie, conduisant à découvrir sans fil narratif, une variation pictural du corps enamouré.

Vendredi 21 novembre à 20 heures –Lecture – Centre Wallonie-Bruxelles

"Un certain Michaux"

Voyage dans l’œuvre de Michaux Lecture par Didier Flamand.

Conception et montage Nadine Eghels.

C’est à travers l’œuvre exceptionnelle du poète que nous entraîne Didier Flamand qui a connu Henri Michaux quand, tout jeune acteur, il a entrepris de réaliser son premier spectacle à partir de "Ecce homo".

Vendredi 21 novembre à 21 heures –Spectacle poétique et musical –

" James chante James " avec James Noël, James Germain, José Marie-Rose, José Zébina et Marco Quessada.

Le spectacle est une grande fête de l’imaginaire, une célébration de mots taillés pour fendre au travers, un récital de chansons et de poèmes…

Vendredi 21 novembre à 21 heures –Bal Littéraire – Mairie du 4ème arrondissement (Entrée libre dans la limite des places disponibles)

Avec Rémi De Vos, Emmanuelle Destremau, Nathalie Fillion, Samuel Gallet et Eddy Pallaro.

Installation vidéo : Olivier Lubeck.

Le Bal littéraire est devenu un moment incontournable de "Paris en toutes lettres".

Le principe : cinq auteurs se réunissent autour d’un litre de café et d’un stock de leurs tubes préférés pour constituer un programme de chansons très connues…

Samedi 22 novembre à 10 heures – Lecture itinérante. Librairie Le genre urbain.

"Dans la peau d’un vigile " Lecture itinérante sur les pas de Gauz, l’auteur de " Debout-payé"

Détail du parcours consultable sur www.maisondelepoesieparis.com

Samedi 22 novembre à 15 heures – Lecture Rencontre –

Fiston Mwanzza Mujila – "Tram 83"

Rencontre animée par Valérie Marin La Meslée suivie d’une lecture musicale avec Pierrick Pedron (Saxophone)

Le tram 83 est le lieu de toutes les dérives, mélange explosif de bar, boîte, bordel, salle de concert, tribune politique, abattoirs où toute la ville se retrouve pour passer les nuits les plus effrénées…

Samedi 22 novembre à 16 heures –Lecture – Archives nationales.

Philippe Artières – " Dépouillement, subs, masc."

Lecture pas l’auteur.

Pourquoi soudain une lettre, un carnet, une photographie deviennent-ils des objets précieux. Quel est l’effet que produit sur nous l’archive ?

Samedi 22 novembre à 18h 30 –Conférence – Maison Victor Hugo (Entrée libre dans la limite des places disponibles)

Conférence de choses –Pierre Mifsud.

Avec Pierre Mifsud – Conception François Gremaud.

Pierre Mifsud, sorte de Pecuchet contemporain salue l’audience et de lien en lien, de rebond en rebond, du Bison à la Reine Margot, de Descartes au bonbon Haribo, n’arrête plus de parler.

Samedi 22 novembre à 19 heures –Performance musicale –

"Le laboratoire onirique de Barbara Carlotti"

Accompagnée par Jean-Pierre Petit, Benjamin Esdraffo et Jérémie Regnier.

Un laboratoire onirique pour sonder, au travers des différentes formes artistiques et scientifiques, cette activité mentale qui a lieu pendant le sommeil paradoxal et qui échappe à la volonté.

Samedi 22 novembre à 21 heures – Concert littéraire –

Daphné – " Terribles amoureux"

Daphné est inclassable. Une voix prodigieuses jusque dans ses aspérités. Une écriture onirique sans pareil et une musicalité totale.

Dimanche 23 novembre à 15 heures –Lecture- Musée Carnavalet (Entrée libre dans la limite des places disponibles).

Lecture autour de l’exposition "Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé"

"Dora Bruder" de Patrick Modiano lu par Jean-Quentin Chatelain.

Dimanche 23 novembre à 16 heures – Lecture et discussion – Galerie Herzog (Entrée libre dans la limite des places disponibles)

Lecture par la comédienne Mélanie Traversier suivie d’une rencontre entre Patrick Boucheron et Marc Blanchet.

Photographe et écrivain, Marc Blanchet expose sa nouvelle série photographique à la Galerie Herzog. Patrick Boucheron a écrit le texte d’accompagnement de ces images.

Dimanche 23 novembre à 17 heures – Lecture projection-

Jean Zéboulon et Nicolas Martel.

Rencontre animée par Victor Pouchet.

" Quand un livre vous tombe des mains, c’est qu’il s’ennuie en votre compagnie " écrit Jean Zéboulon qui a été tour à tour flûtiste, employé dans une boîte bruxelloise, cultivateur de bananes en Galilée, dessinateur anatomique pour une faculté de médecine, illustrateur et cartographe …

Dimanche 23 novembre à 18 heures – Lecture musicale –

Noémie Lvovsky et Gaétan Roussel.

Ils sont admiratifs l’un de l’autre. Elle, réalisatrice, scénariste et comédienne. Lui, auteur compositeur et interprète.

Ils se retrouvent en duo sur scène, dans un état de belle complicité. Ordre du jour : leur bibliothèque et leur table de chevet.

Mardi 25 novembre à 19 heures – Rencontre Lecture –

Eric Laurrent " Berceau"

" Entre avril 2012 et septembre 2013, je me suis rendu une vingtaine de fois au Maroc pour y retrouver un enfant. Un enfant abandonné. Mon fils."

L’odyssée tout autant administrative que sociale et psychologique d’une adoption.

Mercredi 26 novembre à 19 heures - Lecture Rencontre –

Hommage à Michel Foucault.

" La peinture photogénique " Michel Foucault.

Lecture par Georges Lavaudant. Rencontre avec Gérard Fromager et Eric de Chassey animée par Philippe Artières.

Redécouverte d’une période méconnue de l’histoire de la photographie et plongée dans un Michel Foucault inconnu.

Maison de la Poésie de Paris 157, rue Saint-Martin 75 003 Paris.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 44 54 53 00

www.maisondelapoesieparis.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)