Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Antonio Piertrangeli (Italie 1961)

"Fantômes à Rome" Sortie en salles le 22 décembre 2010

Le prince Don Annibale di Roviano fait figure de vieux marginal. Il vit dans son antique palais romain en compagnie des fantômes de ses ancêtres.
Lorsqu’une société immobilière lui fait la proposition de racheter sa vieille demeure pour en faire un grand magasin, son refus est sans appel.
Mais le prince meurt et son héritier Reginaldo se laisse tenter par l’offre et accepte la vente.
Alors que la situation paraît irréversible, les fantômes se mobilisent. Ils créent une fresque semblable à celles réalisées par "Il Caparra" et le palais est classé monument historique.
"Fantômes à Rome" tourné en 1961 a désorienté à sa sortie. Il était aujourd’hui totalement oublié tout comme son auteur qui fut à l’époque, une des victime du succès de la comédie italienne, genre qui submergeait alors toute autre tentative d’un autre genre.
Le film est une comédie fantastique, précieuse et élégante, une fable au dénouement heureux dans laquelle les personnages des fantômes qui se différencient des humains par des artifices légers ou maquillages qui leur donnent l’apparence d’une faïence, ont les meilleures intentions du monde, sont sympathiques et plus mélancoliques qu’exubérants. Ils savent intervenir à bon escient et évoluent dans des décors surannés

La distribution est éblouissante. Chacun joue sa partition avec une discrétion bienvenue. Marcello Mastroiani, dans un triple rôle, Eduardo De Filippo dans celui de Don Annibale, Vittorio Gassman… On retrouve à leurs côtés la belle Belinda Lee et la piquante Sandra Milo qui poursuivit ensuite chez Fellini…
"Fantômes à Rome" est un film à découvrir ou à revoir. C’est drôle, intelligent, malicieux, en demi teinte.. Un vrai régal.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)
  • « Trois étés »
    Chaque année, Edgar et Marta qui appartiennent à la classe de la finance du Brésil organisent une grande fête dans la luxueuse résidence d’été qu’ils possèdent près de Rio de Janeiro. La réception est... Lire la suite (9 mars)
  • « La bonne épouse »
    Paulette Van Der Beck est la directrice d’une institution pour jeunes filles dont l’enseignement se résume à faire d’elles de futures parfaites épouses et maîtresses de maison. Ce genre d’établissement... Lire la suite (9 mars)