Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Ce vendredi 30 mars 2012 – BPI Centre Pompidou Paris

Festival "Cinéma du réel" Programmation à ne pas manquer

Quelques unes des initiatives importantes de la 34ème édition du Festival (voir notre présentation générale) ce vendredi :

> Parmi les films en compétition internationale
- à 12h « Autrement la Molussie » de Nicolas Rey, 2012 - 81’ (d’après le roman antifasciste de Günther Stern écrit entre 1932 et 1936) en salle C2
- à 14h « Five broken cameras » (« Les 5 caméras brisées ») d’Emad Burnat et Guy Davidi, 2011 – France Israël Palestine – 90’ en salle C1
projection suivie d’un débat à 16h15

> Dans le cadre de l’hommage à Raùl Ruiz, le cinéaste chilien exilé en France en 1973 et décédé en 2011 : à 18h en Petite salle, « Lettre d’un cinéaste... » (1983 - 16’) et « De grands évènements et des gens ordinaires » (1979 - 60’)

> en Séances spéciales :
- dans le cadre de l’Hommage à Yann Le Masson
« Regarde elle a les yeux grands ouverts » (1980 – 76’) en Petite Salle à 16h

- dans le cadre de la programmation « Exploring documentary : Combattants »
extraits du fonds audiovisuel Slon/Iskra distribuant des films militants depuis 1968 (avec notamment des films de René Vautier, Marcel Trillat, des films d’Haïti, d’Angola, du Canada, du Mozambique...), à 18h45 en salle C2
« The patriot game » d’Arthur MacCaig (Irlande), 93’ suivi d’un débat ; 20h45 salle C2

- dans le cadre de la programmation «  Les 20 ans de l’ACID »
Forum regroupant 2 autres associations (ADDOC et DSGE) sur ’’la diffusion du cinéma documentaire’’ avec la participation des cinéastes Stéphane Arnoux, Luc Decaster, Mika Gianotti, Marion Lary, Mariana Otero, Stefano Savona et de 2 responsables de programmations/diffusions associatives Annabelle Gangneux et Emmanuelle Madeline. 19h au Petit Forum (Entrée libre dans la limite des places disponibles)
« De guerre lasses » de Laurent Bécue-Renard (2003, 100’) un beau film très émouvant et optimiste, que nous avons présenté dans l’Us-Mag, sur les traumatismes et séquelles de la guerre en Bosnie, où 3 femmes cherchent à se reconstruire... à 22h au MK2 Beaubourg

La plupart des films du Festival sont projetés plusieurs fois (détails sur www.cinemadureel.org)
Philippe Laville

Cinéma du réel [1]Bibliothèque publique d’information,
25 rue du Renard, 75197 Paris Cedex 04

Notes

[1Salles et tarifs du festival pour ce vendredi :
Centre Pompidou Cinéma 1, Cinéma 2, Petite Salle, Grande Salle
Place Georges Pompidou, Paris IV
Plein tarif 6 € - Tarif réduit 4 €
Carnet de 5 séances 16 € - Carnet de 10 séances 27 €

L’accès aux salles n’est pas assuré après le début des séances.
MK2 Beaubourg
50, rue Rambuteau, Paris IIIe
Plein tarif 6 € - Tarif réduit 4 € (selon conditions Mk2)
Carnets festival acceptés.

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Voir le jour »
    Jeanne est auxiliaire de santé dans une maternité de Marseille. Avec ses collègues, elles se battent avec un emploi du temps surchargé afin de faire face du mieux qu’elles peuvent à l’accueil et à la... Lire la suite (10 août)
  • « Dawson City, le temps suspendu »
    C’est dans cette petite ville canadienne, à 500 kilomètres au sud du cercle polaire, que le conducteur d’une pelleteuse a mis au jour en 1978, lors de travaux pour un centre de loisirs, des boîtes... Lire la suite (2 août)
  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)