Actualité théâtrale

Au Théâtre Gérard Philipe, Centre Dramatique National de Saint-Denis, partenaire Réduc’Snes, du 14 au 31 mai 2013.

Festival "VI(LL)ES" "Les barbares", "L’entreciel", "Rayahzone"

Au cours de ce festival, seront présentés deux spectacles théâtraux : " Les barbares" et "L’entreciel" et un spectacle de danse : "Rayahzone".

"Les barbares" se donnera salle Mehmet Ulusoy du 14 au 18 mai 2013.

C’est une création du Théâtre Pôle Nord sur un thème très contemporain, celui du fossé qui ne cesse de se creuser entre les riches et les pauvres.

Alors que quelques familles se partagent le pays, alors que la bureaucratie démolit les tissus sociaux qui étaient jadis l’affaire du service public, alors que les États deviennent des gérants d’entreprise au service de l’argent, le monde se disloque, les inégalités et l’injustice se développent.

Qui est cette main invisible qui a tous les pouvoirs ?

"L’entreciel" se donnera au "Terrier" du 16 au 31 mai 2013.

Texte de Marie Gerlaud. Adaptation et mise en scène de Joël Jouanneau.

"L’Entreciel" est l’histoire du premier émoi amoureux d’une enfant née dans les ruines d’une cité urbaine. C’est l’histoire d’une enfance incertaine, un récit où la mémoire vacille et circule du sous-sol à la stratosphère, de l’enfance à l’âge adulte, du chuchotement jusqu’au cri.

Comment, en se faufilant par la fente de l’imaginaire, une enfant parvient à s’évader de son quotidien gris, que le monde tisse autour d’elle.

Mais "L’entreciel" est surtout une histoire d’amour !

"Rayahzone" se donnera salle Roger Blin, du 24 au 26 mai 2013.

Conception et chorégraphie : Ali et Hédi Thabet

Direction musicale : Sofyann Ben Youssef.

Une cour intérieure usée par le temps, un lieu de passage. C’est dans cet endroit aux murs nus ouvert à tous les possibles que vont se croiser les "figures de la mort, de la raison et de la folie", les trois personnages imaginés par Ali et Hédi Thabet.

Le but n’est pas de mettre en scène un simple discours chorégraphique.

L’ objectif est ici, de confronter trois dynamiques différentes "dans une immédiateté spatiale et temporelle qui suscite une sorte de transcendance émotionnelle ".

Les deux artistes ont entendu un chant soufi qui dit " Sois heureux un instant, cet instant, c’est ta vie."

TGP-CDN de Saint-Denis 59 boulevard Jules Guesde – 93 200 Saint-Denis

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 13 70 00

www.theatregerardphilipe.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Massacre »
    Deux femmes dans le salon d’un hôtel. L’une D est la propriétaire de l’hôtel qu’elle a décidé de fermer définitivement. L’autre H est l’unique cliente, que D voudrait bien convaincre de quitter les lieux... Lire la suite (29 janvier)
  • « Angels in America »
    New York 1985, début de l’épidémie du Sida présentée par les puritains comme une punition divine à l’encontre des gays. Un avocat aussi cynique que célèbre, juif et homosexuel, refusant de reconnaître et... Lire la suite (27 janvier)
  • « Le K »
    Treize nouvelles qui donnent aux événements banals de la vie quotidienne une dimension fantastique, tantôt inquiétante, tantôt drôlissime. Gregori Baquet les a prises dans Le K de Dino Buzzati, le... Lire la suite (26 janvier)
  • "J’ai rêvé la Révolution"
    « J’ai rêvé la Révolution » est repris : Du 29 au 31 janvier à la Comédie de Picardie à Amiens (80) Du 27 février au 8 mars au théâtre de l’Épée de bois à Paris En parallèle il y a un spectacle court... Lire la suite (26 janvier)
  • « La mégère apprivoisée »
    Un jeune homme Lucentio arrive à Padoue avec son valet, aperçoit une jeune fille fort jolie et en tombe amoureux. Mais le père de Bianca a décidé qu’elle ne pourrait se marier que lorsqu’un mari se... Lire la suite (24 janvier)