Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

Du 9 juin au 1er juillet à la Cartoucherie, au Théâtre de la Cité Internationale et au Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis

« Festival des Écoles du Théâtre Public »

C’est un nouveau bouquet de créations que nous offre, pour sa neuvième édition, le festival à travers ces « spectacles de sortie » préparés au sein d’ « écoles nationales supérieures d’art dramatique » venues d’Asnières, de Cannes/Marseille, Lyon, Paris, Saint-Étienne et de Suisse avec l’Accademia Teatro Dimitri venue de Suisse italienne et La Manufacture, l’école de Lausanne, qui présente un spectacle du Portugais Tiago Rodrigues. Les spectacles sont proposés gratuitement et ce ne sont pas des extraits d’œuvres qui sont présentés mais de véritables spectacles, conçus par des metteurs en scène reconnus qui ont embarqué ces jeunes comédiens et comédiennes pour ce processus de création, qui marque leur entrée dans la vie active.

Festival des écoles du théâtre public

L’École de la Comédie de Saint-Étienne présentera un texte de la comédienne et metteuse en scène Pauline Sales, 66 Pulsations par minute , où des jeunes gens se retournent sur leur adolescence, dans une mise en scène d’Arnaud Meunier. Le spectacle sera présenté du 9 au 15 juin au TGP de Saint Denis. L’ERACM (Cannes-Marseille) présentera ensuite des textes d’Hanock Levin, Speed LevinG , courtes chroniques amoureuses en français, hébreu, anglais surtitré, mises en scène par Laurent Brethome. La Manufacture (Lausanne) présente Ç a ne se passe jamais comme prévu (ce qui est souvent le cas au théâtre !) de et mis en scène par Tiago Rodrigues. Les deux spectacles seront présentés au Théâtre de l’Aquarium du 21 au 24 juin, à 19h et 21h, ce qui peut permettre de les voir l’un à la suite de l’autre. L’ESAD de Paris suivra au Théâtre de la Cité Internationale du 26 au 29 juin, avec Carillon et Scarabée d’après les Frères Karamazov de Dostoïevski mise en scène Jeanne Candel et Lionel Gonzalez. Du 28 juin au 1er juillet l’Accademia Teatro Dimitri (Suisse) présentera à l’Aquarium, Nothing is lost , une création collective entre réalité et fiction où les élèves de la promotion 2018, sous la direction de Serge Nicolaï et Olivia Corsini, s’interrogent sur le rôle de la violence et de l’art et sur les moyens qui sont à leur disposition. Du 28 juin au 1er juillet deux metteuses en scène qui ont achevé leur cursus à l’ENSATT présenteront leur réalisation à l’Atelier de Paris, La parabole de Gutenberg de Léa Carton de Grammont et Pucelle de Marion Lévêque. Enfin du 28 juin au 1er juillet à l’Aquarium, les élèves de troisième année de l’ESCA du Studio d’Asnières présenteront un travail collectif autour de Platonov , d’Anton Tchekhov, mis en scène par Paul Desveaux.

Ce sont les apprentis techniciens du CFA/CFPTS de Bagnolet qui assureront les montages et démontages des spectacles.

L’AFFUT (association des étudiants et anciens étudiants des écoles supérieures de théâtre) convie enfin tous les jours du 18 au 30 juin, de 10h à 18h, à l’Épée de Bois et à l’Aquarium, les jeunes comédiens et comédiennes, encore ou non en formation, à se rassembler autour d’un grand poème théâtral d’Armand Gatti.

Il faut soutenir l’enthousiasme de ces jeunes, de leurs enseignants et de l’équipe de l’Aquarium qui les accueille.

Micheline Rousselet

Programme complet sur www.theatredelaquarium.com

Entrée gratuite sur réservation au Théâtre de l’Aquarium, 01 43 74 99 61

Autres articles de la rubrique Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

  • Ce sera dans le Off d’Avignon
    Nous avons vu ces spectacles. Les critiques sont sur Culture Snes « Le rêve d’un homme ridicule » : du 5 au 16 juillet au théâtre de l’Etincelle à 17h25 « J’ai rencontré Dieu sur Facebook » du 5 au... Lire la suite (27 juin)
  • « Festival des Écoles du Théâtre Public »
    Ce festival, qui a désormais 10 ans, était né du désir de François Rancillac, directeur de l’Aquarium, d’offrir une vitrine aux spectacles de sortie des jeunes comédiens et comédiennes issus des écoles... Lire la suite (5 juin)
  • « Arabofolies »
    Du 7 au 16 juin, l’IMA vit une métamorphose. L’Institut sort de sa léthargie à intervalles réguliers pour faire bouger les piliers de ses fondations. Ils prennent l’air, aborde de nouveaux rivages,... Lire la suite (30 mai)
  • « Parade(s) »
    Comme chaque année depuis 1990, le festival des arts de la rue met en fête la ville de Nanterre pendant trois jours. Entièrement gratuit, il invite une quarantaine de compagnies et environ 250... Lire la suite (24 mai)
  • « Festival Traverse »
    Ce festival est l’héritier du festival Contes en chemin. On y retrouve les balades contées et les petites formules qui avaient fait le succès du festival. Toujours organisé par la communauté de... Lire la suite (24 mai)