Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

à La Cartoucherie - Paris, jusqu’au 2 juillet 2017

Festival des Ecoles du Théâtre Public – 8ème édition Entrée gratuite

culture/festival écoles 8e éd Pour cette 8ème édition, 8 initiatives dont 6 créations, un nombre accru d’écoles participantes :
parmi les Ecoles nationales supérieures l’ESCA du studio d’Asnières avec « Lac » de Pascal Rambert mise en scène de Marie-Sophie Ferdane, une ouverture sur l’étranger avec l’Accademia Teatro Dimitri de Suisse italienne et « Le vieux locataire » d’après Ionesco (‘’Le nouveau locataire’’) adaptation/mise en scène de Cesare Lievi, sur la Guyane avec le Théâtre-Ecole Kokolampoe et « La nuit des rois » de Shakespeare mise en scène par Delphine Cottu, et sur d’autres arts de la scène avec les jeunes acteurs marionnettistes de l’ESNAM de Charleville-Mézières proposant une originale mise en scène du « Cercle de craie caucasien » de Brecht par Bérangère Vantusso.
L’ouverture est aussi dans les lieux de présentation des spectacles : au-delà de la Cartoucherie où autour du Théâtre de l’Aquarium, le festival est aussi accueilli au Théâtre du Soleil –avec des ateliers de création collective proposés par l’AFFUT et à l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson, programmant aussi « Blanche Rhapsodie – mémoire de théâtre » un film documentaire de Claire Ruppli en sa présence (2016, 74’)…
est accueilli au Théâtre de la Cité Internationale l’ESAD] avec « L’étrange histoire de l’enfant nommé K. » une adaptation et mise en scène inspirée du « ’’Château’’ de Kafka par Igor Mendjisky.
Comme le souligne François Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium, dans la brochure de présentation du festival, il ne s’agit pas de lectures, d’enfilades de scènes mais « de véritables spectacles donc, conçus ad hoc par des metteurs en scène aussi talentueux que pédagogues, qui embarquent avec eux leurs jeunes interprètes tout au long du processus fragile et passionnant d’une création » tout en rappelant que « Par vocation, le Festival des Écoles se veut être un beau coup de projecteur sur la transmission de l’art théâtral en France et à l’étranger, en présentant de tout jeunes artistes frais émoulus de leur école (publique – c’est-à-dire gratuite, et supérieure, c’est-à-dire professionnalisante), qui feront là leurs premiers pas « dans le monde » pour se présenter au public, au « métier », aux éventuels futurs employeurs (metteurs en scène, réalisateurs, castings, agents, etc). ».
L’ensemble du programme détaillé est téléchargeable sur le site du théâtre de l’Aquarium en cliquant ici.
Philippe Laville

Entrée gratuite
mais réservation indispensable
>
pour tous les spectacles présentés à la Cartoucherie
au Théâtre de l’Aquarium – 01 43 74 99 61 (de 14 à 19h)
tous les billets étant à retirer au Théâtre de l’Aquarium
>
pour le spectacle de l‘ESAD « L’étrange histoire de l’enfant nommé K. »
au Théâtre de la Cité Internationale - 01 43 13 50 50
La plupart de ces spectacles seront ensuite en tournée nationale (voir sur sites de chaque Ecole et auprès du Théâtre de l’Aquarium)

Autres articles de la rubrique Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

  • « Visions d’exil »
    Pour sa troisième édition Visions d’exil, le festival organisé par l’Atelier des artistes en exil, se saisit de la question de la langue et choisit de la mettre en relation avec la création artistique... Lire la suite (3 novembre)
  • Ce sera dans le Off d’Avignon
    Nous avons vu ces spectacles. Les critiques sont sur Culture Snes « Le rêve d’un homme ridicule » : du 5 au 16 juillet au théâtre de l’Etincelle à 17h25 « J’ai rencontré Dieu sur Facebook » du 5 au... Lire la suite (27 juin)
  • « Festival des Écoles du Théâtre Public »
    Ce festival, qui a désormais 10 ans, était né du désir de François Rancillac, directeur de l’Aquarium, d’offrir une vitrine aux spectacles de sortie des jeunes comédiens et comédiennes issus des écoles... Lire la suite (5 juin)
  • « Arabofolies »
    Du 7 au 16 juin, l’IMA vit une métamorphose. L’Institut sort de sa léthargie à intervalles réguliers pour faire bouger les piliers de ses fondations. Ils prennent l’air, aborde de nouveaux rivages,... Lire la suite (30 mai)
  • « Parade(s) »
    Comme chaque année depuis 1990, le festival des arts de la rue met en fête la ville de Nanterre pendant trois jours. Entièrement gratuit, il invite une quarantaine de compagnies et environ 250... Lire la suite (24 mai)