Articles parus dans l’US

IVG

Fin du délai de « réflexion »

Le 19 mars dernier, l’Assemblée nationale a supprimé le délai de réflexion de sept jours obligatoire entre deux consultations préalables à une IVG, malgré l’opposition de la ministre Marisol Touraine. Ce délai était infantilisant pour les femmes, qui ne viennent pas pour une consultation d’IVG sans réflexion !
À cause de ce délai, certaines femmes dépassaient le délai légal de douze semaines et ne pouvaient avoir recours à l’IVG dans les régions et/ou périodes saturées.
Le SNES-FSU continue de réclamer l’accès effectif de toutes les femmes à l’IVG sur l’ensemble du territoire national, la réouverture des centres d’IVG fermés et la gratuité des moyens de contraception pour tous et toutes.

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • Jérusalem : transfert d’Ambassade
    La stratégie d’escalade que constitue la décision unilatérale de Donald Trump, visant à imposer Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, risque d’embraser à nouveau le Proche-Orient. Le SNES-FSU... Lire la suite (31 janvier)
  • Numérique : neutralité du net
    La remise en cause par les États-Unis du principe de neutralité du réseau internet n’aura, en l’état de la législation française et européenne, aucun impact immédiat en France. Cela interroge... Lire la suite (31 janvier)
  • Pour la paix : désarmement nucléaire
    La cérémonie de remise du prix Nobel de la Paix à l’ICAN (campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires), à laquelle ont participé des survivants d’Hiroshima et Nagasaki, a connu... Lire la suite (31 janvier)
  • Sans-Abri : un peu de dignité, s’il vous plaît !
    L’hiver est là. Pourtant, de nombreux sans abris sont toujours à la rue, avec parmi eux une proportion croissante de femmes et d’enfants. Les expulsions de bidonvilles se poursuivent pour les plus... Lire la suite (31 janvier)
  • Essais cliniques : retards et délocalisations
    Le nombre des essais cliniques en France a chuté drastiquement, avec des impacts importants pour l’innovation médicale et l’excellence de notre système de soins. Plus d’un an après l’entrée en vigueur... Lire la suite (31 janvier)