Actualité théâtrale

Jusqu’au 26 novembre au Monfort

« Finir en beauté » En tournée, ensuite

Un fils lit pour sa mère qui est en train de mourir sur un lit d’hôpital. Il dit : « Chaque livre lu est du temps de vie gagné sur du temps de mort. Moi je lis et elle, elle m’aime ». Le ton est donné pour ce texte de Mohamed El Khatib, qu’il met en scène et interprète aussi. Il y parle de la mort de sa mère sans pathos, en évoquant tout ce qu’elle portait d’amour et d’humour. Il y a donc la mère, qui est en train de mourir, le père, les sœurs, les médecins et quelques autres, mais seul le narrateur est en scène. Cela se présente comme un journal des derniers jours de la mère jusqu’à son enterrement mais le récit combine des éléments du réel et des parties fictionnelles.

Théâtre : finir en beauté

Le dispositif scénique est à la fois très simple et assez sophistiqué. Sur un écran de télévision apparaissent les dates, les paroles des médecins, qui tentent d’expliquer sans brutalité qu’il n’y a plus rien qu’ils puissent faire, on entend leur voix, on entend aussi les paroles de la mère en arabe. Ces moments alternent avec la parole du fils, Mohamed El Khatib sur scène, sobre et légèrement souriant, qui raconte, évoque la vie de sa mère, lui parle, interroge les médecins. On est dans un moment triste et pourtant on rit. Á sa mère qui lui demande ce qu’il fait, il répond qu’il a un projet et elle, résignée, demande « Tu veux pas travailler ? » Quand il ajoute qu’il s’agit de danse, elle interroge « Il ne restait que ça ? » Quand il lui explique qu’elle sera hospitalisée puis pourra rentrer chez elle et retourner à l’hôpital quand elle aura trop mal, elle l’interroge sur le nombre des allers et retours qu’elle devra faire. Les anecdotes drôles s’insèrent dans le journal de la fin de la vie de sa mère lui offrant la fin en beauté du titre. Et c’est un bel hommage que l’écrivain rend à sa mère, émouvant et drôle à la fois.

Micheline Rousselet

Du 8 au 26 novembre à 19h30

Le Monfort

106 rue Brancion, 75015 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 56 08 33 88

En tournée ensuite, Comédie de Caen-CDN de Normandie

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Journal à quatre mains »
    Benoîte et Flora Groult ont grandi dans une famille bourgeoise d’intellectuels dans les années 30. Leur parents fréquentent les écrivains et peintres les plus connus, Picasso, Paul Morand, Jouhandeau... Lire la suite (Février 2009)
  • "Les enfants terribles" puis "En attendant Godot"
    "Les enfants terribles", comme toutes les œuvres de Jean Cocteau, repose sur une irréalité apparente qui en révèle à la fois la fragilité et la force. Ce qui caractérise plus encore cette œuvre, c’est... Lire la suite (Février 2009)
  • " Nos enfants nous font peur quand on les croise dans la rue "
    Sur un texte écrit et lu par Ronan Chéneau, des comédiens, danseurs et acrobates nous font sentir l’Afrique que nous croisons chaque jour en France sans toujours y porter une attention particulière.... Lire la suite (Février 2009)
  • « Edgar et sa bonne »
    C’est aujourd’hui la signature du contrat de mariage d’Edgar, un peu coincé entre sa sœur, qui partage son appartement, et sa bonne, Florestine avec qui il entretient une liaison. Celle-ci est... Lire la suite (Février 2009)
  • "Chemise propre et souliers vernis"
    Une présentation de ce très agréable nouveau spectacle de qualité de Jean-Pierre Bodin qui se fit connaître par le succès de son "Banquet de la Sainte-Cécile" (900 représentations depuis 1994), est... Lire la suite (Février 2009)