Communiqués

Fonction publique : mobilisé.e.s le 10 octobre

Depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s’accumulent pour les agent.e.s de la Fonction publique : gel de la valeur du point indice, rétablissement de la journée de carence, perspective de 120 000 suppressions d’emplois sur les 3 versants de la Fonction publique...

Et contrairement à l’engagement fait aux agent.e.s public.que.s par Emmanuel Macron dans le cadre de sa campagne présidentielle : “J’augmenterai votre pouvoir d’achat, comme celui des salariés des entreprises : vous paierez moins de cotisations et votre salaire net sera augmenté d’autant”, la hausse de la Csg se traduira au mieux par une simple compensation dans la Fonction publique, c’est à dire sans gain de pouvoir d’achat pour les agent.e.s !

Ainsi, toutes ces mesures vont impacter fortement et négativement le pouvoir d’achat de plus de 5,4 millions d’agent.e.s public.que.s et fragilisent les services publics rendus aux usagers. C’est inacceptable.

C’est totalement injuste pour les agent.e.s, et c’est totalement inefficace pour une Fonction publique de moins en moins attractive dans de nombreux secteurs. Ces mesures ne contribuent en rien à l’amélioration de la qualité des services publics. Services publics au sujet desquels nos organisations syndicales rappellent leur demande d’un débat de fond sur ses missions s’appuyant sur le bilan des réformes déjà engagées. Enfin, nos organisations rappellent leur attachement au code des pensions civiles et militaires et seront très vigilantes sur la future réforme des retraites annoncée pour l’ensemble des agent.e.s public.que.s.

C’est pour faire entendre ces profonds désaccords que les organisations syndicales appellent toutes et tous les agent.e.s à la grève, aux manifestations ou assemblements (selon des modalités définies par les différents secteurs) pour se mobiliser le mardi 10 octobre prochain, date choisie par le ministre pour la tenue d’un rendez-vous salarial.

Elles exigent une véritable négociation salariale qui aboutisse à une réelle reconnaissance du travail, des missions et de l’engagement professionnel des agent.e.s par une augmentation du pouvoir d’achat et la revalorisation des carrières, le non rétablissement de la journée de carence et les moyens nécessaires pour permettre aux agent.e.s d’exercer leurs missions de services publics.

La page Facebook de l’événement

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • CTM : la caricature du dialogue social
    A été dévoilée au CTM, la répartition académique des moyens pour la rentrée 2019. Les documents fournis sont inexploitables en l’état. Alors que le PLF impose la suppression de 2 450 postes dans le second... Lire la suite (Décembre 2018)
  • 18-19 décembre, programmes de la réforme du lycée
    Le Conseil supérieur de l’Éducation (CSE) devait donner, mardi et mercredi 18 et 19 décembre un avis consultatif sur 37 arrêtés, soit plus de soixante projets de programmes du lycée général et... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Mercredi 19 décembre 2018
    Les questions d’inégalité et d’injustice sociale qui traversent le mouvement social actuel font écho chez les lycéens qui depuis plusieurs jours manifestent, débattent dans des assemblées générales... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Elections professionnelles : le vote de la confiance
    Après sept jours de vote marqués par de graves dysfonctionnements - malgré les alertes du SNES-FSU que le ministère n’a pas entendues - les collègues ne se sont pas découragés. La participation est en... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Pour plus de justice sociale à l’École
    La situation est très tendue dans de nombreux lycées où l’on assiste à une gradation dans l’expression de la colère des lycéens qui se sentent eux aussi concernés par les questions de justice sociale.... Lire la suite (Décembre 2018)