Actualité théâtrale

au Théâtre Artistic-Athévains, jusqu’au 11 juillet 2010

"François d’Assise" d’après Joseph Delteil. Mise en scène de Adel Hakim

Si Joseph Delteil a donné comme titre à son texte "François d’Assise" et non "Saint François d’assise", c’est, dit-il, parce que chacun d’entre nous peut devenir ce personnage sans pour autant être un saint ! Et que celui qu’il imagine est un François d’Assise laïque, voire athée, un personnage résolument contemporain confronté à la redoutable accélération industrielle, à la civilisation atomique, à la multiplication des gratte-ciel dans nos paysages urbains alors qu’il n’aspire qu’à une reconquête de la nature et ne jure que par elle.
François d’Assise aspire à un tel besoin de paysages bucoliques, de grand air, d’espaces, de fleurs, d’herbe, des emportements et des douceurs de la vie pour exister, qu’on pourrait s’interroger à propos de sa représentation dans le lieu fermé d’une scène de théâtre.
Le texte de Joseph Delteil foisonnant, jubilatoire et le jeu enthousiaste, spontané, vigoureux, à la fois candide et malin de Robert Bouvier contribuent à repousser les limites du plateau pour créer un espace aussi vaste que possible et à écarter une fois pour toutes les restrictions mystiques pour s’enivrer des réalités matérielles, pour atteindre enfin cet état de plénitude de la "joie parfaite". Car c’est en se détachant des choses et des ambitions matérielles que l’âme finit par trouver la tranquillité bienfaisante.
"Joseph Delteil respectait les idiots, les ânes, les vierges, les fous, le bergères, l’innocent du village, les enfants de Marie, il aimait les grands escogriffes, les petites midinettes, les vieux curés, les épiscopes, les bûcherons, en vrac" dit Robert Bouvier, comédien au jeu magique qui reprend à son compte avec infiniment d’humour les principes humanistes de l’auteur.
L’espièglerie se mêle à la gravité du propos.
Une belle performance qui sert à merveille la bonne idée qu’a eue Adel Hakim, de rendre cet hommage à un Joseph Delteil aujourd’hui oublié.
Francis Dubois

Théâtre Artistic Athévains
45 rue Richard Lenoir 75011 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 56 38 32
www.artistic-athevains.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Change me »
    Auprès de ses copains, Axel prétend avoir vingt-et-un an, alors qu’il en a moins. Il prétend aussi être un garçon, se bande les seins et glisse dans son slip un ersatz de sexe masculin. Il a une mère à... Lire la suite (25 mai)
  • « Les limbes »
    Dans ses bras une marionnette vêtue d’un manteau rouge, dans ses mains une épée. Quand il enfile une cagoule, ce n’est plus la marionnette qu’il a auprès de lui, à laquelle il semble murmurer on ne sait... Lire la suite (22 mai)
  • « Le quatrième mur »
    En 2013 Sorj Chalandon obtenait le Prix Goncourt des lycéens pour son roman, Le quatrième mur . Dans ce roman, un metteur en scène gréco-juif, en train de mourir d’un cancer, demandait à un ami... Lire la suite (18 mai)
  • "Paroles gelées"
    Reprise à signaler de cette pièce d’après Rabelais, critiquée en 2014 : "Paroles gelées"d’après François Rabelais Nous l’avons revue avec toujours autant de... Lire la suite (18 mai)
  • « Le maître et Marguerite »
    Écrit entre 1928 et 1940, le célèbre roman de Boulgakov est un peu un OVNI dans la littérature mondiale. Tout d’abord il entremêle trois actions. La première se situe à Moscou, dans les années trente,... Lire la suite (15 mai)