Actualité théâtrale

au Théâtre Artistic-Athévains, jusqu’au 11 juillet 2010

"François d’Assise" d’après Joseph Delteil. Mise en scène de Adel Hakim

Si Joseph Delteil a donné comme titre à son texte "François d’Assise" et non "Saint François d’assise", c’est, dit-il, parce que chacun d’entre nous peut devenir ce personnage sans pour autant être un saint ! Et que celui qu’il imagine est un François d’Assise laïque, voire athée, un personnage résolument contemporain confronté à la redoutable accélération industrielle, à la civilisation atomique, à la multiplication des gratte-ciel dans nos paysages urbains alors qu’il n’aspire qu’à une reconquête de la nature et ne jure que par elle.
François d’Assise aspire à un tel besoin de paysages bucoliques, de grand air, d’espaces, de fleurs, d’herbe, des emportements et des douceurs de la vie pour exister, qu’on pourrait s’interroger à propos de sa représentation dans le lieu fermé d’une scène de théâtre.
Le texte de Joseph Delteil foisonnant, jubilatoire et le jeu enthousiaste, spontané, vigoureux, à la fois candide et malin de Robert Bouvier contribuent à repousser les limites du plateau pour créer un espace aussi vaste que possible et à écarter une fois pour toutes les restrictions mystiques pour s’enivrer des réalités matérielles, pour atteindre enfin cet état de plénitude de la "joie parfaite". Car c’est en se détachant des choses et des ambitions matérielles que l’âme finit par trouver la tranquillité bienfaisante.
"Joseph Delteil respectait les idiots, les ânes, les vierges, les fous, le bergères, l’innocent du village, les enfants de Marie, il aimait les grands escogriffes, les petites midinettes, les vieux curés, les épiscopes, les bûcherons, en vrac" dit Robert Bouvier, comédien au jeu magique qui reprend à son compte avec infiniment d’humour les principes humanistes de l’auteur.
L’espièglerie se mêle à la gravité du propos.
Une belle performance qui sert à merveille la bonne idée qu’a eue Adel Hakim, de rendre cet hommage à un Joseph Delteil aujourd’hui oublié.
Francis Dubois

Théâtre Artistic Athévains
45 rue Richard Lenoir 75011 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 56 38 32
www.artistic-athevains.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Inflammation du verbe vivre »
    Alors que Wajdi Mouawad, le directeur de La Colline, avait souhaité se lancer dans une entreprise fleuve, mettre en scène les sept pièces de Sophocle qui nous sont parvenues, le poète auquel il... Lire la suite (14 novembre)
  • « Il y aura la jeunesse d’aimer »
    Le couple que formèrent Louis Aragon et Elsa Triolet, unis par l’amour et l’engagement politique, est devenu emblématique. Didier Bezace s’est associé à Bernard Vasseur, directeur du Moulin de... Lire la suite (11 novembre)
  • « Dans la luge d’Arthur Schopenhauer »
    Yasmina Reza résume son texte en disant qu’il s’agit « de quatre brefs passages en revue de l’existence par des voix différentes et paradoxales, ou encore d’une variation sur la solitude humaine et des... Lire la suite (9 novembre)
  • « Après la répétition »
    On sait la puissance des liens qui unissent souvent un metteur en scène et ses comédiennes. En cherchant comment jouer la séduction, la naissance de l’amour, la passion, la lassitude qui s’installe,... Lire la suite (2 novembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (1er novembre)