Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film documentaire de Pip Chodorov (France)

"Free radicals" Sortie en salles le 14 novembre 2012

Les cinéastes expérimentaux sont-ils les poètes du cinéma ? Ils ont en commun avec les poètes en littérature, qu’ils ne doivent pas compter sur leurs œuvres pour vivre.

Qu’est-ce que le cinéma expérimental ? Un travail de recherches, de techniques nouvelles qui dans l’ombre où il réside, donne par ses tâtonnements, des impulsions souterraines à l’autre cinéma et peut-être jusqu’au cinéma grand public.

Avec malice, humour et poésie, Pip Chodorov invite ses amis cinéastes à évoquer leur travail. Leurs noms ne diront rien au spectateur lambda. Ce sont Hans Richter, Peter Kubelka, Ken Jacobs, Jonas Mekas, Maurice Lemaitre et Stan Brakhage.

Ils parlent de leur travail en cours mais contribuent à retracer cent ans d’histoire de l’avant-garde cinématographique.

En ouverture de " Free radicals" Pip Chodorov nous propose des images d’un film amateur, réalisé par ses soins, alors qu’il était enfant.

Les images saccadées présentent toutes les caractéristiques des films amateurs de l’époque. Mais les zébrures ou les taches qui modifient la photo jusqu’à la masquer parfois, ne sont pas le fruit de quelque travail de laboratoire. Elles sont purement accidentelles et apparaissent ainsi, pour le simple raison que la pellicule a été arrosée par un jet d’urine du chat de la maison !

Le cinéma expérimental passe pour être élitiste. Or, il suffit de deux conditions, pour accéder sans être formé, à cette forme marginale. Savoir qu’il ne faut s’attendre à une narration linéaire et se laisser porter par des images.

Le cinéma expérimental est une sorte de no man’s land où les artistes ne sont ni dans le marché de l’art, ni dans le cinéma commercial.

Et c’est peut-être cette position qui conclut à la réussite de leur art. N’étant de cette façon pas liés à un système de pouvoir et d’argent, ils sont libres d’aller dans les directions de leurs choix. De s’entraider, de créer des coopératives.

Le public que cible Pip Chorodov avec son film qui a circulé dans de nombreux festivals et qui est en passe de devenir un film de référence, c’est à la fois les initiés friands de nouveauté et de recherche et ceux qui ne connaissent rien au cinéma expérimental.

Car "Free radicals" est surtout un exercice d’initiation, à l’adresse des spectateurs "débutants", fourmillant d’intentions pédagogiques.

Au passage, Pip Chorodov nous permet de voir, dans leur intégralité, quelques "pépites" du genre et d’approcher certaines techniques de réalisations artisanales, telles le grattage de la pellicule.

Il limité son film aux années soixante-dix peut-être pour garder cette pureté de création que les technologies nouvelles sont venues bousculer en vue de prochaines aventures.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les enfants d’Isadora »
    A la suite de la disparition de ses deux jeunes enfants par noyade, Isadora Duncan, danseuse mythique qui devait elle aussi connaître une fin tragique, a composé un solo d’adieu intitulé « La mère... Lire la suite (19 novembre)
  • « Terminus Sud »
    Dans un pays en plein chaos plongé dans un climat d’insécurité et de conflit armé où chaque partie rivalise d’actes de violence, un médecin tente de continuer à accomplir sa mission de soignant sans... Lire la suite (18 novembre)
  • « Vivre et chanter »
    Zhao Li dirige une troupe d’opéra traditionnel de Sichuan composée d’hommes et de femmes qui vivent et travaillent ensemble depuis dix années dans la banlieue de Chengdu. Lorsqu’elle reçoit un... Lire la suite (18 novembre)
  • « Les éblouis »
    Camille est une jeune adolescente et l’aînée d’une fratrie de quatre enfants. Elle est passionnée de cirque, un art qu’elle apprend à pratiquer, mais le jour où ses parents intègrent une communauté... Lire la suite (17 novembre)
  • « Temporada »
    Pour prendre un poste d’employée au service municipal de l’hygiène, Juliana quitte les quartiers du centre ville d’Irauna où elle vivait avec son mari pour la métropole de Contaguem, au Brésil. Elle... Lire la suite (17 novembre)