Actualité théâtrale

Jusqu’au 29 juin au Théâtre de la Vieille Grille

« French touch » Réduc’Snes

Au moment où la campagne électorale a fait résonner à nos oreilles la vieille antienne de la mise en danger de notre culture par ce qui vient de l’étranger, entendez par là le Sud de la Méditerranée, cette pièce est réjouissante.

Théâtre : French touch

Régis Ivanov, lui-même fils d’un Belge et d’une Lettone, se présente en conférencier venu nous parler du goût français, la french touch. Cette culture, que nous avons beaucoup exportée, est elle-même, contrairement à ce qu’en disent certains, le fruit d’un métissage. Il y a eu les Romains, puis les « Barbares » dont l’art était souvent plus raffiné que celui des Gaulois. Qui se souvient que, si l’on s’en tient aux frontières d’aujourd’hui, Clovis était Belge et son épouse Clotilde une princesse balte ? L’auteur rappelle l’influence des présents royaux et des visites officielles dans la promotion de l’art et de l’artisanat français et derrière eux celle d’un art de vivre, d’une littérature et des idées qui ont fait notre renommée, comme celles du siècle des Lumières.

La pièce écrite et jouée par Régis Ivanov est un peu fourre-tout. Mais l’ensemble est vivant, enlevé et drôle. Ceux qui condamnaient Picasso car à la fois étranger et porteur d’un art moderne qui les bousculait, qui oubliaient l’antisémitisme de Céline pour ne garder que son génie littéraire, se retrouvent aujourd’hui dans de nouveaux rejets de ce qui vient de l’étranger et l’on se réjouit de la juste colère de l’auteur et acteur contre la résurgence des conservatismes qui prônent un repli frileux sur la nation.

Micheline Rousselet

Lundi 12, mardi 13, mercredi 14, vendredi 16, samedi 17, mardi 20, vendredi 23, mercredi 28 et jeudi 29 juin à 20h

Théâtre de la Vieille Grille

1, rue du Puits de l’Ermite

75005 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 47 07 22 11

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Adishatz /Adieu »
    Jonathan Capdevielle apparaît seul sur scène et entonne à capella avec son timbre de haute-contre les tubes de Madonna ou, avec l’accent de Tarbes, des chansons de Francis Cabrel, des chants... Lire la suite (18 décembre)
  • A propos des "3 sœurs" et du théâtre à deux vitesses
    Les « Trois sœurs » qu’on peut voir encore jusqu’au 22 décembre à l’Odéon Théâtre de l’Europe a été diversement accueilli. Il y ceux qui ont encensé le spectacle (voir la critique de Micheline Rousselet,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)