Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Jim Jarmusch.(Etats-Unis)

"Gimme Danger" Sortie en salles le 1er Février 2017.

Le style du Rock’n’roll puissant et agressif des Stooges fait pour la première fois son apparition à Ann Arbor, dans le Michigan, au cours d’une révolution contre-culturelle.

Là, les concerts des Stooges ont l’effet d’une bombe dans le paysage musical et s’inscrivent dans la fin des années 60.

Le public est conquis par la particularité du groupe qui est un mélange de Rock, de Blues, de R§B et de Free-Jazz.et par la présence de celui qui en devient le leader, le charismatique Iggy Pop qui pose les fondations de ce qui deviendra plus tard le genre Punk et le Rock alternatif.

Dans son nouveau film, Jim Jarmusch retrace avec force et émotion, dans une construction à la fois dense et limpide, l’épopée des Stooges qui restent à ce jour, l’un des plus grands groupe de Rock de tous les temps.

Cinéma : Gimme danger

"Gimme Danger " restitue le contexte dans lequel les Stooges ont émergé musicalement, culturellement, politiquement, historiquement et retrace un parcours parfois chaotique en passant par leurs inspirations et les raisons de leurs premiers revers commerciaux qui les ont menacés d’oubli, jusqu’à leur consécration et leur accès au final, au Panthéon du Rock.

Au centre du film de Jim Jarmusch, un entretien fragmenté avec Iggy Pop qu’on retrouve à peine vieilli, le cheveu long, l’œil bleu, vif et narquois, au cours duquel il retrace le parcours du groupe en resituant les moments charnières mais sans faire l’économie d’anecdotes et non sans porter sur ses partenaires et sur lui-même, un regard objectif et amusé.

Les révélations du leader du groupe, sorte de fauve peu assagi et la profusion d’images d’archives, de photographies inédites auxquels s’ajoutent, comme des clins d’œil ludiques, de courts films d’animation, le tout organisé dans un montage fluide et subtil, font de " Gimme Danger " un essai plus qu’un documentaire.

Jim Jarmusch parle de son film comme d’une lettre d’amour adressée au groupe le plus important de l’histoire du Rock.

Cet hommage dans sa forme, est à l’image des artistes des Stooges. Il est, comme eux, délirant, foutraque, émouvant, drôle simple et sophistiqué.

Pour les fans du groupe, " Gimme Danger " sera une aubaine, l’occasion de retrouver hors nostalgie, avec les extraits de concerts, avec les visages, avec l’humour, l’émiettement et la renaissance flamboyante des Stooges après chaque vacillement ou moment de doute.

Pour les autres, il y aura le plaisir de la découverte et d’assister à la projection d’un film de Jim Jarmusch qui est une œuvre personnelle, documentée, sensible et bourrée d’une admiration non dissimulée.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Sunset »
    1913, Irisz Leiter revient à Budapest après avoir passé son enfance dans un orphelinat. Son retour a Budapest est motivé par le désir de travailler dans le magasin de chapeaux dont autrefois, ses... Lire la suite (19 mars)
  • « Résistantes »
    Eveline, Zoulikha, Alice trois femmes aujourd’hui vieillissantes se sont engagées dans les rangs du FLN dès le tout début de la guerre d’indépendance algérienne. Déterminées à accomplir la mission qu’on... Lire la suite (18 mars)
  • « M »
    M. Menahem qui a été, alors qu’il était enfant, abusé par des membres de sa communauté, revient vingt ans après à la recherche des coupables dans son quartier natal de Bnel Brak, capitale mondiale des... Lire la suite (18 mars)
  • « Dernier amour »
    Au XVIIIème siècle, Giacomo Casanova connu pour son goût pour le plaisir et le jeu ,a été contraint de s’exiler et a élu domicile à Londres. Dans cette ville qui lui est totalement inconnue, son chemin... Lire la suite (17 mars)
  • « L’homme qui a surpris tout le monde »
    Aux confins de la Taïga sibérienne, Egor assure les fonctions de garde forestier. C’est un bon père de famille, un époux aimant et un citoyen intègre respecté de tous. Alors que lui et sa femme Natalia... Lire la suite (16 mars)