Archives Hors-classe

HORS-CLASSES 2007 C’EST PARTI

Les opérations liées aux promotions à la hors classe
débutent dans les académies selon des calendriers qui peuvent être un peu décalés compte tenu des zones de congés. Rappelons que, pour les certifiés, CPE, PEGC, la promotion s’examine au niveau de chaque académie. Pour les agrégés, la promotion se prépare au niveau rectoral par l’établissement d’une liste de propositions du recteur transmise au ministre. Il convient donc d’être très
attentif aux publications des sections académiques
du SNES.

Depuis 2005, les critères de promotion ont été bouleversés et les avis hiérarchiques jouent un rôle souvent déterminant dans des barèmes académiques qui réduisent la place de l’ancienneté de carrière. Dans plusieurs académies et pour les agrégés, l’avancement à l’ancienneté exclut de toute chance de promotion, ce qui est particulièrement injuste et inacceptable. L’intervention
syndicale, à l’initiative du SNES et unitaire dans la plupart des cas, a pu limiter l’arbitraire.
Pour combattre des exclusions qui demeurent nombreuses, l’expérience montre cependant l’importance de l’engagement des collègues dans le suivi des avis ainsi que celle de la contestation individuelle et collective auprès des chefs
d’établissement, et en direction de l’inspection et des recteurs. Cette détermination devra encore s’exercer face à un ministère qui veut aller encore plus loin, les notes de service ministérielles encourageant cette année les recteurs à réserver une partie des promotions à des collègues n’ayant pas atteint le 11e échelon, alors qu’ils n’en tireront aucun bénéfice significatif. Pour les agrégés, le barème ministériel a réduit le poids de l’ancienneté de carrière et les recteurs doivent réserver
10 % des avis exceptionnels à des « non 11e ». Au moment où est reconnue la dévalorisation salariale qui frappe nos métiers, notre volonté de défendre la hors-classe comme débouché de fin de carrière accessible à tous doit s’exprimer encore plus fort pour les promotions 2007.
Avec les collègues, le SNES, ses sections académiques
et les élu(e)s agissent en ce sens.

INTERVENIR SUR LES AVIS HIÉRARCHIQUES

Tous les collègues ayant atteint le 7e échelon de la classe normale reçoivent un double avis du chef d’établissement et de l’inspection. La procédure est totalement dématérialisée et utilise I-Prof. La période de consultation des avis est fixée par le rectorat. En liaison avec les sections académiques, une démarche collective préalable à la formulation des avis par les autorités hiérarchiques est souhaitable (intervention des S1 dans l’unité et appuyée par des pétitions, lettre collective par discipline à l’inspection pédagogique
régionale, etc.). Il s’agit d’éclairer les enjeux et de
faire prévaloir la nécessité de tenir compte de l’ancienneté de carrière pour attribuer les avis les plus favorables et n’exclure aucun collègue en fin de carrière. L’US (supplément carrières) fournit les éléments d’analyse et d’argumentation.
La contestation des avis est aussi nécessaire, notamment lorsqu’ils sont sans cohérence avec la notation et les appréciations portées.

S’APPUYER SUR LE BILAN DES INJUSTICES ET DES EXCLUSIONS

L’administration se satisferait bien d’avis discrétionnaires
et distribués en catimini. Le travail des élu(e)s du SNES dans les CAPA a largement mis en évidence les injustices et les incohérences qui résultaient de la mécanique mise en place par le ministère : disparités des avis selon les établissements, les disciplines, discriminations dont sont
tout particulièrement victimes les femmes... Ce bilan doit être utilisé dans les établissements pour montrer à tous combien l’égalité de traitement est bafouée, les dangers de soumission pour nos métiers et nos qualifications.
Défendre dans l’immédiat les hors-classes et des critères nationaux d’accès transparents et objectifs, c’est bien l’intérêt de tous si on veut gagner sur notre exigence de revalorisation de nos carrières et de nos rémunérations.

Nicole Sergent, nicole.sergent@snes.edu

Autres articles de la rubrique Archives Hors-classe

  • Hors-classe des certifiés : les inégalités en chiffre
    Si le contingent des promotions à la hors-classe ne permet pas de promouvoir l’ensemble des collègues au 11ème échelon, il devrait néanmoins permettre d’en promouvoir 84,5 %. Cependant, la disparité des... Lire la suite (Décembre 2010)
  • Publication au JO des nouveaux ratios
    L’arrêté modifiant les ratios promus/promouvables pour les agrégés, certifiés, PLP et PEPS est paru le 18 mai au Journal Officiel. Ces ratios sont modifiés pour la seule année 2007. consulter le... Lire la suite (Mai 2007)
  • LES ENGAGEMENTS ROBIEN DOIVENT ÊTRE TENUS
    Nos métiers subissent une forte dévalorisation salariale, liée à la fois à la dégringolade de la valeur du point d’indice et à un classement indiciaire très insuffisant. Le SNES avance une série de... Lire la suite (Mai 2007)
  • Nouveaux ratios promus/promouvables
    Nouveaux ratios promus/promouvables 5,70 % agrégés (+ 670 promus) 5,37 % certifiés (+ 1 347 promus) 5,86 % PLP (+ 270 promus) 5,70 % professeurs d’EPS (+ 100 promus) Premier résultat des actions... Lire la suite (Avril 2007)
  • CONTINGENT HORS-CLASSES 2006
    (in L’US N° 637 • 20/05/2006) Le nombre annuel de promotions est désormais défini par l’application d’un ratio calculé sur la base des effectifs de promouvables (du 7e au 11e échelon inclus). En... Lire la suite (Juin 2006)