Droit au logement

Habitat insalubre : en finir avec les taudis

La tragédie de Marseille a rappelé l’ampleur de l’habitat indigne dans notre pays et a mis en évidence l’incurie des acteurs locaux et de l’État. Ce n’est pas un cas isolé. Derrière ce drame, une réalité : l’insécurité, l’humidité et les moisissures, le froid, la présence de cafards et même de rats... qui attaquent aussi bien santé morale que physique et minent les familles et les individus. Face à de telles situations, l’Agence nationale de l’habitat rénove quelques milliers de logements tous les ans.
Des municipalités, avec l’aide de l’État ont fait le choix de s’investir sur la question et appliquent les rares dispositifs de la loi. Mais les élus de Marseille s’y sont opposés.

Construire des logements sociaux
L’insalubrité de l’habitat est symptomatique d’une politique. La loi Élan est bien insuffisante et en 2018, le logement a été marqué par un rabotage des aides sociales (baisse des APL) et par des mesures d’économie exigées par les bailleurs sociaux.
Le désengagement de l’État va conduire à une baisse de 5 à 10 % de construction de logements sociaux. Pourtant, les besoins sont immenses et en dépit des engagements du candidat Macron, les SDF n’ont pas disparu.
Les solutions sont connues pour mettre enfin un terme au mal-logement : construction en nombre de logements sociaux, entretien du parc immobilier, encadrement des loyers, lutte contre les logements insalubres et les marchands de sommeil. Il en va de la responsabilité de l’État, de son engagement pour assurer à toutes et tous un logement décent, accessible.

Marylène Cahouet

Autres articles de la rubrique Droit au logement

  • Mal logement : un toit, c’est un droit !
    Il est des promesses qu’Emmanuel Macron n’honore pas. N’a-t-il pas fait campagne en annonçant haut et fort « plus personne à la rue » ? Pourtant, aujourd’hui encore des dizaines de milliers de... Lire la suite (21 janvier)
  • Logement : Effondrements
    Un an après la tragédie de la rue d’Aubagne à Marseille, le rapport du Haut Comité au Logement est accablant. Il révèle que « les effondrements […] résultent d’une continuité de dysfonctionnements […] des... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Logement : record d’expulsés
    En 2017, 15 547 ménages ont été expulsés. « Un record historique », selon la Fondation Abbé-Pierre qui exige une action forte du gouvernement. Ce chiffre confirme la précarisation croissante de la... Lire la suite (Octobre 2019)
  • Trêve hivernale : reprise des expulsions
    Avec la fin de la trêve hivernale, les expulsions vont reprendre, et de nombreuses familles vont encore se retrouver à la rue. Nos élèves, et parfois aussi nos collègues, sont touchés mais osent peu... Lire la suite (Avril 2019)
  • Marseille : le drame de l’insalubrité
    Le 5 novembre dernier, deux immeubles marseillais du quartier de Noailles s’effondraient, faisant huit victimes. Ce drame aurait sans doute pu être évité si les pouvoirs publics avaient pris leurs... Lire la suite (Décembre 2018)