Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Michel Muller (France)

"Hénault Président" Sortie en salles le 21 mars 2012

Une agence de communication qui végète dans la pub foireuse décide d’utiliser la politique pour se faire une renommée.

Refusée par l’équipe des Verts, elle se rabat sur Pierre Hénault, le maire d’une petite ville qui se lance, malgré lui, dans le bain de la Présidentielle.

Pierre Hénaut est un rondouillard naïf, un candidat bien improbable, mais le travail d’une agence de communication n’est-il pas de façonner son image tout en tournant à son avantage les défauts et les insuffisances du bonhomme et en lui choisissant un cheval de bataille.

En plongeant une fois de plus dans le vif de l’actualité, Michel Muller reprend, cette fois pour le cinéma, l’idée qui fit l’objet d’une série de 70 courts diffusés sur Paris Première au cours des 4 mois qui précédèrent le scrutin de mai 2007.

Pierre Hénaut est la maire d’une petite ville du Limousin, Saint-Nicolas de Noblat, célèbre pour sa fabrique de jouets en bois. Sa campagne incertaine est prise en main par le rusé et retord Thierry Giovanni, son neveu Alexandre, un faux candide, et tout le reste de l’équipe fonctionnant à la manière d’une troupe de théâtre.

Le récit fonctionne sur le face à face entre un puriste naïf à des communicants sans scrupules qui transformeront à son insu le candidat en un symbole de la lutte sociale, dans une société saisie par la crise économique.

Ancré dans l’actualité de la Présidentielle 2012, on reconnaît dans les interviewers de Pierre Hénaut, des figures familières de la télévision comme Ruth Ekrief ou David Pujadas et parmi les "people" qui soutiennent le candidat, Virginie Elfira, Eric et Ramzy ou Thomas Dutronc.

Sur le ton de la comédie qui ne force jamais le trait, Michel Muller, metteur en scène, dirige Michel Muller comédien et l’entraîne dans l’intimité des coulisses d’une campagne, comme certains documentaristes ont pu le faire, en suivant le candidat et ses conseillers dans l’envers du décor et en démontant les mécanismes pervers et les roueries d’usage.

"Hénaut Président" est une comédie d’autant plus efficace que jamais elle ne mord le trait de la facilité et de la démagogie. Les gags ont un goût de naturel, les dialogues souvent très drôles ne forcent jamais le rire et les comédiens restent tous dans une bonne mesure.

Michel Muller a compris que sa silhouette suffisait à composer l ’essentiel du personnage et qu’il n’était pas nécessaire de le charger de tic ou de gesticulation excessive.

Olivier Gourmet libère à la fois son jeu et le retient, de sorte qu’il reste toujours en dehors de la caricature qu’il pourrait produire. Il est désopilant sans forcer et, pour contrebalancer la force comique, au cas où elle déborderait, Michel Muller a imaginé le personnage d’Alexandre, longtemps observateur extérieur au remue-ménage et qui, ayant fait son miel de toutes les magouilles don il a été témoin, agira comme il faut, quand il le faudra.

C’est bon enfant, parfois presque paresseux mais toujours irrésistible et ça en dit peut-être un peu plus long qu’il n’y paraît.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Le déserteur »
    Quelque part dans le monde où la guerre fait rage. Philippe, un homme fasciné par le personnage et l’univers des films de Charlie Chaplin a fui Montréal pour un Ouest américain aussi sauvage... Lire la suite (22 août)
  • « Haut perchés »
    Une femme et quatre hommes qui se connaissent à peine se retrouvent dans un appartement au dernier étage d’un immeuble qui surplombe Paris. Ils ont en commun d’avoir tous été victimes d’un même... Lire la suite (20 août)
  • « Reza »
    Reza et Fati ont pris la décision de divorcer. La vie commune a fini par lasser Fati et Reza s’est résigné au choix de son épouse tout en caressant l’idée qu’elle reviendrait un jour ou l’autre sur une... Lire la suite (20 août)
  • « Roubaix, une lumière »
    A Roubaix, une nuit de noël. Pour le commissaire Daoud qui sillonne la ville où il a grandi, c’est la routine, voitures brûlées, altercations... Dans son service, vient d’arriver Louis Coterelle,... Lire la suite (19 août)
  • « Nuits magiques »
    Lorsqu’un producteur de films de renom est retrouvé mort au fond du Tibre, les premiers à être soupçonnés du meurtre sont les trois apprentis scénaristes qu’il avait rencontrés au cours d’un dîner et qui... Lire la suite (15 août)