ACTIONS ACTUALITÉS

Groupe des 9

INTERPELLATION DES ÉLU.ES Les retraité.es ne lâchent rien

Interpellation des élu.es

LES RETRAITE-E-S NE LÂCHENT RIEN

Après la mobilisation sans précédent du 28 septembre (80 000 personnes dans 169 lieux), les retraité-e-s poursuivent leur action. A l’appel des 9 organisations regroupant syndicats et associations (UCR-CGT, UCR-FO, UNAR-CFTC, UNIR-CFE/CGC, FSU, FGR-FP, UNIRS-SOLIDAIRES, LSR, UNRPA), les retraité-e-s dans les départements interpellent les élu-e-s et à Paris les groupes parlementaires alors que se discute au Parlement le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2018. Ce projet réactionnaire qui s’inspire d’une logique comptable et propose l’augmentation de 25 % de la CSG (1,7 point), rogne sur les dépenses de santé et ampute le budget des hôpitaux de 1,2 milliard d’euros.
Le groupe des 9 organisations se félicite de la réussite de cette initiative qui se poursuit dans les semaines qui viennent. A ce jour les délégations ont été nombreuses dans les départements, à Paris, le 9 novembre, des centaines de militant-e-s ont manifesté leur colère devant l’Assemblée nationale.
Les retraité-e-s rappellent aux élu-e-s leur situation : ni privilégié-e-s, ni assisté-e-s, leur pouvoir d’achat a baissé de 20 % en 12 ans. La pension moyenne est de 1 380 euros (1 050 pour les femmes) et le gouvernement annonce que 60 % d’entre eux/elles sont touché-e-s par l’augmentation de la CSG, soit plus de 10 millions de retraitées, dont les couples dont chacun des membres a une pension inférieure au seuil de pauvreté.
Dans les départements et à Paris, les délégations ont rappelé la situation des retraité-e-s et leurs revendications. Force est de constater que la plupart des élu-e-s de la majorité présidentielle connaissent peu le dossier et se réfugient derrière le soutien de la politique gouvernementale et le discours stéréotypé du retraité privilégié et égoïste. La très grande majorité des autres élu-e-s s’opposent à cette mesure injuste.
A Paris, seuls trois groupes ont répondu (France Insoumise, Groupe Communiste de l’Assemblée nationale et Groupe Communiste et Républicain du Sénat). Le groupe des 9 interpellera à nouveau les autres groupes parlementaires et il invite les retraité-e-s à s’adresser individuellement à M. Macron qui continue à opposer une fin de non-recevoir aux représentant-e-s de leurs syndicats et associations.
Paris, le 14 novembre 2017.

P.-S.

En pièce jointe la déclaration imprimable avec les logos des organisations

Autres articles de la rubrique ACTIONS ACTUALITÉS

  • Compte Rendu intersyndical du 02 07 2018
    ACTION LES 3 ET 9 OCTOBRE 2018 Compte rendu de l’intersyndicale du 2 juillet 2018 Excusée : CFE-CGC L’ordre du jour principal portait sur les suites des mobilisations concernant... Lire la suite (6 juillet)
  • LETTRE DES 9 AU HCA
    Monsieur Bertrand Fragonard Président du Haut Conseil de l’Age 18, place des cinq martyrs du Lycée Buffon 75014 Paris Paris, le 29 juin 2018 Objet : Projet de saisine du Haut Conseil de... Lire la suite (6 juillet)
  • Communiqué 14 juin 2018
    Communiqué 14 JUIN : LES RETRAITES N’ACCEPTENT TOUJOURS PAS : NON A LA CSG, NON AU BLOCAGE DES PENSIONS ! Des dizaines de milliers de retraités ont, après les manifestations des 28 septembre et... Lire la suite (22 juin)
  • LETTRE OUVERTE MME BUZYN
    Le 08 juin 2018 Lettre ouverte à Mme la Ministre, Agnès BUZYN Par leurs actions, la signature de pétitions, les retraités et leurs organisations ont exigé que le Président de la République... Lire la suite (12 juin)
  • CONCERTATION RETRAITE, ÉTAT DES LIEUX
    Concertation retraites, état des lieux Les discussions sur la future réforme des retraites ont commencé. Un colloque au Sénat a eu lieu le 19 avril expliquant que nul impératif budgétaire ne... Lire la suite (31 mai)