ACTIONS ACTUALITÉS

Groupe des 9

INTERPELLATION DES ÉLU.ES Les retraité.es ne lâchent rien

Interpellation des élu.es

LES RETRAITE-E-S NE LÂCHENT RIEN

Après la mobilisation sans précédent du 28 septembre (80 000 personnes dans 169 lieux), les retraité-e-s poursuivent leur action. A l’appel des 9 organisations regroupant syndicats et associations (UCR-CGT, UCR-FO, UNAR-CFTC, UNIR-CFE/CGC, FSU, FGR-FP, UNIRS-SOLIDAIRES, LSR, UNRPA), les retraité-e-s dans les départements interpellent les élu-e-s et à Paris les groupes parlementaires alors que se discute au Parlement le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2018. Ce projet réactionnaire qui s’inspire d’une logique comptable et propose l’augmentation de 25 % de la CSG (1,7 point), rogne sur les dépenses de santé et ampute le budget des hôpitaux de 1,2 milliard d’euros.
Le groupe des 9 organisations se félicite de la réussite de cette initiative qui se poursuit dans les semaines qui viennent. A ce jour les délégations ont été nombreuses dans les départements, à Paris, le 9 novembre, des centaines de militant-e-s ont manifesté leur colère devant l’Assemblée nationale.
Les retraité-e-s rappellent aux élu-e-s leur situation : ni privilégié-e-s, ni assisté-e-s, leur pouvoir d’achat a baissé de 20 % en 12 ans. La pension moyenne est de 1 380 euros (1 050 pour les femmes) et le gouvernement annonce que 60 % d’entre eux/elles sont touché-e-s par l’augmentation de la CSG, soit plus de 10 millions de retraitées, dont les couples dont chacun des membres a une pension inférieure au seuil de pauvreté.
Dans les départements et à Paris, les délégations ont rappelé la situation des retraité-e-s et leurs revendications. Force est de constater que la plupart des élu-e-s de la majorité présidentielle connaissent peu le dossier et se réfugient derrière le soutien de la politique gouvernementale et le discours stéréotypé du retraité privilégié et égoïste. La très grande majorité des autres élu-e-s s’opposent à cette mesure injuste.
A Paris, seuls trois groupes ont répondu (France Insoumise, Groupe Communiste de l’Assemblée nationale et Groupe Communiste et Républicain du Sénat). Le groupe des 9 interpellera à nouveau les autres groupes parlementaires et il invite les retraité-e-s à s’adresser individuellement à M. Macron qui continue à opposer une fin de non-recevoir aux représentant-e-s de leurs syndicats et associations.
Paris, le 14 novembre 2017.

P.-S.

En pièce jointe la déclaration imprimable avec les logos des organisations

Autres articles de la rubrique ACTIONS ACTUALITÉS

  • CARTE DE VOEUX MACRON
    IMPRIMER RECTO VERSO LA CARTE DE VOTRE CHOIX ET ENVOYER LA A MACRON Comme il y en a deux par page d’impression profitez en pour donner la deuxième carte à un retraité de vos... Lire la suite (14 décembre)
  • RENCONTRE FSU-DELEVOYE
    La FSU a rencontré vendredi dernier Jean Paul Delevoye, haut commissaire à la réforme des retraites. En ce qui concerne le calendrier de la réforme, M. Delevoye dit plaider lui même pour une année... Lire la suite (14 décembre)
  • COMMUNIQUÉ DU GROUPE DES 9
    RETRAITÉS : FACE AU MÉPRIS, DÉFENDRE NOS DROITS ! Les 9 organisations nationales de retraités (UCR-CGT, UCR-FO, UNAR-CFTC, UNIR CFE-CGC, FSU, UNIRS-Solidaires, FGR-FP, Ensemble... Lire la suite (1er décembre)
  • RÉUNION GROUPE DES 9
    RÉUNION DU GROUPE DES NEUF DU LUNDI 27 NOVEMBRE I Bilan des rencontres avec les parlementaires : Au niveau national : Rencontres avec les groupes Communistes, France Insoumise à l’Assemblée... Lire la suite (29 novembre)
  • RÉPONSE DE MACRON
    Ci joint la réponse de mr MACRON à la lettre du groupe des 9Lire la suite (26 novembre)