Actualité théâtrale

au Théâtre Monfort, jusqu’au 14 avril 2012

"Ici." un projet de Jérôme Thomas, Markus Schmid, Pierre Bastien

Cette collaboration de Jérôme Thomas (jongleur), Markus Schmid (mime) et Pierre Bastien (plasticien sonore) est une véritable expérience. Un spectacle qui aborde la contrainte du corps, l’enfermement, le temps qui passe. Une invitation à observer les mécanismes de notre société.
Un voyage initiatique. Un essai poétique visuel et sonore, étrange, inclassable, dérangeant parfois, convaincant toujours.

Mêlant théâtre musical et gestuel, jeux d’ombres et jonglages, Jérôme Thomas et Markus Schmid réalisent une vraie performance, entre le burlesque et le tragique, dans un environnement sonore omniprésent et un décor d’une efficacité redoutable.
Les compositions et machines musicales de Pierre Bastien prennent littéralement vie et dialoguent sans cesse avec les deux protagonistes, nous entraînant totalement dans un étonnant ballet contemporain.
Delphine Haton

Le Monfort Théâtre
Parc Georges Brassens
106 rue Brancion 75 015 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur
réservation impérative) : 01 56 08 33 88

www.lemonfort.fr/
du mardi au samedi à 20h30 en complicité avec le CENTQUATRE

musique et création des machines musicales Pierre Bastien, création sonore Ivan Roussel, pilotage des machines en direct Jean-Pierre Legrand
lumière et scénographie Bernard Revel, assisté de Dominique Mercier-Balaz pour la création lumière ; costumes et accessoires Emmanuelle Grobet

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Les pieds tanqués »
    Pétanque vient du provençal « pé », pied et « tanca » pieu. Jouer à la pétanque c’est donc jouer aux boules pieds joints et non en prenant de l’élan comme à la lyonnaise. Comme on est en Provence, un... Lire la suite (27 septembre)
  • « Crise de nerfs »
    Peter Stein a choisi de mettre en scène trois courtes pièces de Tchekhov et de confier à Jacques Weber le rôle principal. Le metteur en scène a choisi de commencer par la pièce la plus sombre, qui... Lire la suite (26 septembre)
  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)
  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)