Éditos

Idées fixes

Les sénateurs de droite, confits dans leurs certitudes et leur animosité envers le service public, viennent de faire adopter deux amendements au projet de loi dite « de transformation de la Fonction publique ».
Il s’agit ni plus ni moins que d’essayer de faire revenir par un autre biais ce qui avait été retoqué dans la loi Blanquer sur l’école, à savoir une annualisation du temps de service des enseignants du second degré et un avis du chef d’établissement sur les affectations des professeurs et CPE.
On ne peut retirer à ces braves gens le fait d’avoir de la suite dans les idées ! Obsédés par le souci des économies budgétaires, l’annualisation permettant d’éviter le paiement d’heures supplémentaires, rancuniers envers une profession en première ligne de la défense des principes du service public, ils ne s’embarrassent évidemment pas des questions de continuité pédagogique ni de la charge croissante de travail dans le second degré.
Il faut dire que le gouvernement leur offre une écoute complaisante en cherchant à imposer une deuxième heure supplémentaire, ainsi que de la formation continue pendant les vacances.
Les personnels du second degré leur feront connaître la vérité sur leur temps de travail dans les actions de fin d’année et de rentrée.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Les jours d’après
    Impréparation, improvisation, contradictions, les substantifs abondent pour qualifier la gestion calamiteuse de la crise sanitaire et le plan de retour des élèves en classe. N’écoutant ni Conseil... Lire la suite (21 mai)
  • Cavalier seul
    En période de crise sanitaire, la parole de l’État est attendue et scrutée. Elle doit éviter de nourrir l’anxiété, être mesurée. Coup de théâtre, le président de la République a annoncé un déconfinement à... Lire la suite (25 avril)
  • Aux fraises !
    Le ministre de l’Agriculture, emphatique, lance un appel aux personnes désœuvrées afin de « rejoindre la grande armée de l’agriculture française ». À sa rescousse, sa collègue, porte-parole du... Lire la suite (28 mars)
  • Solidarité avant tout !
    Tout d’abord, nous espérons que vous et vos proches vous portez bien. Dans le contexte actuel, c’est la priorité. Nous sommes aussi solidaires avec les personnels soignants, en première ligne face à... Lire la suite (17 mars)
  • Parlons plus fort !
    Très solennellement, le ministre de l’Éducation a annoncé le lancement d’une grande consultation des professeurs. En même temps, se tiennent des réunions où l’on est censé discuter de la revalorisation... Lire la suite (7 mars)