La défense des droits humains

Il est encore temps : Les tests osseux doivent être interdit !

Alors que la campagne pour l’interdiction des tests osseux pour évalué l’age des jeunes MIE dont la validité est fortement remise en cause par la communauté scientifique se poursuit, le gouvernement a fait adopter un amendement de Laurence Rossignol à la loi « Protection de l’enfance » pour les rendre légaux.
Cette loi revient en seconde lecture au parlement le 19 novembre. Il faut s’adresser aux députés, et tout faire pour que cet amendement ne soit adopter.

Autres articles de la rubrique La défense des droits humains